le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Nick Kyrgios : “Ma motivation est beaucoup plus élevée que par le passé”

De retour dans le Top 40 après son titre à Washington, Nick Kyrgios a expliqué s’être réinventé depuis le début de la saison.

Nick Kyrgios, à Wimbledon en 2022 Nick Kyrgios, à Wimbledon en 2022 (AI / Reuters / Panoramic)

Quand on parle de Nick Kyrgios, la qualité tennistique n’est jamais remise en question. Il a souvent étalé toute sa palette d’artiste, y compris contre les meilleurs de la planète. En revanche, pour lui permettre de devenir la meilleure version possible de lui-même, motivation et force de travail ont laissé à désirer au fil de sa carrière. Chose qu’il a toujours reconnue sans aucun mal.

Mais, depuis le début de l’année 2022, l’Australien a démontré de nets progrès dans ce domaine. Il est désormais beaucoup plus professionnel, et les résultats suivent.

Après huit mois de compétition, Kyrgios affiche un bilan de 27 victoire pour 7 défaites, une première finale de Grand Chelem en simple, et un premier sacre en Majeur en double, l’Open d’Australie associé à son compère Thanasi Kokkinakis. Depuis dimanche, il peut se targuer d’être le premier joueur à remporter l’ATP 500 de Washington en simple et en double, avec Jack Sock, la même année.

“Je suis plus mature” – Nick Kyrgios

“J’ai pris de l’âge, je me sens bien plus mature”, a déclaré le joueur de 27 ans en conférence de presse dans la capitale américaine. “En vieillissant vous prenez conscience que vous ne devriez pas prendre les choses pour acquises en jouant sur le circuit ; comment vous vous sentez, comment votre corps se sent. Et puis j’ai maintenant une partenaire (sa copine) avec qui je vois un avenir que je dois en quelque sorte assuré. Donc ma motivation est bien plus élevée que par le passé.”

S’il n’est plus un jeune loup, Kyrgios pourrait bien jouer encore quelques années grâce à un corps potentiellement préservé par un calendrier allégé, sans tournois sur terre battue européenne.

“Je pense avoir une petite fenêtre sur laquelle je dois capitaliser”, a-t-il ajouté. “Je me fiche de ce que certains disent sur mon tennis, qu’il est irrespectueux pour ce sport, tout ça. Au plus profond de moi-même, je sais que j’essaie vraiment de faire à ma façon. Je sais que j’inspire des millions de gens, et je joue pour eux. Je ne dirais même pas que je joue pour moi-même, à ce stade. Je veux juste aller sur le court, m’amuser, donner le maximum, et jouer à ma façon. Je pense que les gens commencent à le remarquer un petit peu plus.”

“Je crois que je me suis vraiment réinventé” – Nick Kyrgios

De son point de vue, le natif de Canberra fait partie des meilleurs joueurs du monde cette saison. Un avis conforté par le classement. Grâce à ses titres à Washington, il est désormais 37e mondial en simple, et 22e en double (son meilleur classement). Si l’ATP n’avait pas décidé de retirer les points distribués à Wimbledon, il serait 15e de la hiérarchie planétaire en simple, soit deux rangs derrière son meilleur classement atteint en 2016.

“Je dirais que je me sens comme ça depuis presque huit mois”, a-t-il expliqué. “Avant l’Open d’Australie, j’ai décidé de vraiment faire un bon bloc d’entraînement, puis les choses ont commencé à se mettre en place. Depuis, tout va à merveille. J’ai réussi un super Open d’Australie (titre en double, défaite en quatre sets contre Daniil Medvedev au deuxième tour en simple). Lors des tournois qui ont suivi, je pense que je me suis réinventé sur le court, en quelque sorte. J’ai mis une grande intensité, en jouant quelques très bons matchs (notamment un quart de finale perdu en trois sets contre Rafael Nadal à Indian Wells). J’ai eu de bons résultats, j’ai joué la saison sur gazon, j’ai fait quelques demi-finales (à Houston, sur terre américaine, puis à Halle et Stuttgart sur gazon). Je frappais à la porte des titres. J’attendais ça (de gagner un trophée). Je me sens comme l’un des meilleurs du monde cette année, sans aucun doute.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.