Monfils concède une 7eme défaite de suite au bout d’un match rocambolesque

Pour son premier match depuis l’Open d’Australie, Gaël Monfils s’est incliné en trois manches face à Lorenzo Sonego au premier tour du Masters 1000 de Rome. Grigor Dimitrov, pour sa part, a été battu pour la deuxième fois de suite dès son entrée en lice, tout comme Diego Schwartzman, le finaliste 2020.

Gaël Monfils at Rome in 2021

Le premier tour du Masters 1000 de Rome n’a pas souri aux Français. Après Richard Gasquet ce dimanche, puis Benoît Paire, Ugo Humbert et Adrian Mannarino ce lundi, c’est le dernier représentant tricolore en lice, Gaël Monfils, qui n’a pas passé l’écueil du premier tour. Pour son premier match depuis l’Open d’Australie, la tête de série numéro 14 du tournoi s’est inclinée en trois manches face à Lorenzo Sonego (6-4, 5-7, 6-4 en 2h49’). Cette rencontre a vite tourné en échange de breaks, l’Italien profitant de trois jeux de service perdus consécutivement pour prendre l’avantage. Après avoir laissé échapper une balle de double break, le 33eme joueur mondial a vu Monfils recoller à quatre jeux partout. Mais le Tricolore a immédiatement perdu une troisième fois sa mise en jeu sans parvenir à inverser la tendance, concédant ainsi le premier set. Avec le break très tôt dans la deuxième manche, Sonego a bien cru avoir fait le plus dur. Mais le 15eme joueur mondial avait de la ressource pour revenir à quatre jeux partout, après avoir manqué trois premières balles de débreak plus tôt dans la manche. Ensuite, le Français est allé chercher l’égalisation à une manche partout sur le service de l’Italien.

Sonego a haussé le ton dès les premiers échanges du dernier set pour breaker d’entrée. Mais à sa première occasion, Monfils est revenu à trois jeux partout et est même passé devant pour mener 4-3, remportant au passage douze points consécutifs. C’est alors qu’est survenu le tournant du match. Touché à la jambe gauche à l’issue d’un échange, Sonego s’est mis à boiter bas et a immédiatement demandé un temps mort médical. Il a d’abord semblé incapable de servir correctement, avant de retrouver des couleurs au fil des points, comme si ce n’était qu’une crampe qui avait fini par disparaître. Et c’est Monfils, qui s’est mis à jouer moins long et à remettre les balles plutôt que de rester sur sa bonne dynamique, qui a craqué le premier. Forcément rageant pour le Français, encouragé pendant tout le match par Elina Svitolina, sa fiancée, sans pouvoir éviter une septième défaite en autant de matchs disputés depuis la reprise du circuit en août dernier. Sonego rejoint son compatriote Gianluca Mager au deuxième tour.

Dimitrov toujours dans le dur

Tête de série numéro 13, Denis Shapovalov s’est qualifié aux dépens du qualifié polonais Kamil Majchrzak (6-1, 6-3 en 1h07’), alors que Pablo Carreno Busta a déclaré forfait pour affronter Kei Nishikori, qui se qualifie pour les huitièmes de finale, tout comme Reilly Opelka, tombeur de Lorenzo Musetti (6-4, 6-4 en 1h13’). Les semaines se suivent et se ressemblent pour Grigor Dimitrov. Eliminé au premier tour du Masters 1000 de Madrid par Lloyd Harris, le 17eme joueur mondial a vécu ce mardi la même mésaventure pour son entrée en lice sur la terre battue de Rome. Le Bulgare, tête de série numéro 16 dans la capitale italienne, a cédé face à Alejandro Davidovich Fokina (6-4, 7-6 en 1h44’), qui s’est sorti des qualifications grâce à son succès sur Corentin Moutet ce dimanche. Un break dans le septième jeu a été suffisant pour l’Espagnol qui, après avoir écarté une balle de débreak, a conclu le premier set à sa deuxième opportunité. La deuxième manche a été plus accrochée, avec Dimitrov qui a breaké le premier avant d’être rattrapé et de manquer deux balles d’égalisation à une manche partout sur le service de son adversaire. Le deuxième set s’est finalement conclu dans un jeu décisif à sens unique pour Davidovich Fokina qui affrontera Cameron Norrie dans un duel de qualifiés, ce dernier ayant pris le meilleur sur Roberto Carballes Baena (6-4, 6-4 en 1h42’). Tête de série numéro 10 du tournoi, Roberto Bautista Agut a connu moins de difficultés pour rallier le deuxième tour aux dépens du qualifié américain Tommy Paul (6-3, 6-4 en 1h32’) et rejoindre Cristian Garin au deuxième tour.

Schwartzman n’y arrive pas en Masters 1000

Le début de journée a également vu John Millman dominer Dusan Lajovic (6-3, 6-4 en 1h26’). Ce dernier retrouvera au deuxième tour la tête de série numéro 9 Matteo Berrettini, tombeur de Nikoloz Basilashvili en trois manches (4-6, 6-2, 6-4 en 2h05’). Demi-finaliste du dernier Roland-Garros, Diego Schwartzman est passé complètement à côté de ses Masters 1000 de préparation. Eliminé d’entrée à Monte-Carlo (par Casper Ruud) et à Madrid (par Aslan Karatsev), le N°10 mondial, finaliste l’an passé, a également été battu dès son entrée en lice à Rome, par Felix Auger-Aliassime (21eme). Le Canadien s’est facilement imposé 6-1, 6-3 en 1h00, profitant notamment de la faiblesse de l’Argentin au service (6 doubles-fautes, 5 breaks concédés). « FAA » n’avait plus battu d’adversaire du Top 10 depuis 2019. Avec cette défaite prématurée, la place de Schwartzman dans le Top 10 est menacée. Il doit s’aligner la semaine prochaine au tournoi de Lyon pour engranger de la confiance avant Roland-Garros.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *