Schwartzman arrache sa place en finale au bout du suspense

Au terme d’un match au niveau de jeu sensationnel, Diego Schwartzman s’est qualifié, ce dimanche à Rome, pour sa première finale de Masters 1000, aux dépens de Denis Shapovalov 6-4, 5-7, 7-6 [4]. L’Argentin croisera la route de Novak Djokovic pour le titre.

  • L’info principale : Diego Schwartzman a sorti Denis Shapovalov au bout de la nuit après un duel épique de plus de trois heures en trois sets
  • À savoir aussi : L’Argentin va disputer sa première finale en Masters 1000
  • Pourquoi lire cet article : Vous apprendrez que cette demi-finale était (sûrement) le plus beau match de cette édition 2020 du Masters 1000 de Rome (pour le moment…)

Diego Schwartzman ne descend plus de son nuage. Après son extraordinaire victoire contre Rafael Nadal en quart de finale du Masters 1000 de Rome, l’Argentin s’est offert, ce dimanche, sa première finale en Masters 1000 en battant Denis Shapovalov 6-4, 5-7, 7-6 [4] au terme d’un combat sensationnel de 3h15 de jeu. Pour leur première confrontation,  les deux hommes ont livré une prestation magnifique au coeur de la night session romaine. Et le scénario ne pouvait être plus épique.

La tension est montée crescendo. Le début de partie a plutôt tourné à l’avantage de l’Argentin, mais au moment de conclure la première manche sur son service, Schwartzman, tête de série numéro 8, n’a pas été aidé par le sort. Son adversaire a en effet bénéficié de deux balles ayant accroché la bande du filet en retombant du bon côté… au cours du même jeu ! Shapovalov a ainsi réussi à débreaker pour revenir à 5-4. Mais l’expérience de l’Argentin lui a permis de remporter le set au jeu suivant, sur le service de la tête de série numéro 12.

Du superbe au phénoménal

Efficace dans le jeu après son premier service (92% de points gagnés derrière sa première balle), le jeune Canadien, 21 ans, n’en était pas moins peu précis au service (42% de premières passées). Il a rapidement corrigé le tir dans le deuxième set et s’est détaché en breakant une fois (4-2) et en obtenant même des balles de double-break, non converties. Bien mal lui en a pris, puisqu’au moment de servir pour revenir à un set partout, Denis Shapovalov a complètement craqué, offrant à son adversaire le débreak sur une double-faute.

Puis, la pression a encore changé de camp à 5-5, et le gaucher canadien est allé chercher un nouveau break, avant de batailler sur un ultime jeu pour remporter enfin ce set et revenir à 1-1. Le bras de fer s’est alors poursuivi dans une troisième manche extrêmement disputée – la première mise en jeu de Shapovalov durant même 11 minutes – où les rallyes de fond de court se sont succédé. Le meilleur dans l’exercice s’est avéré être le Canadien. Le niveau de jeu du match est alors passé du superbe au phénoménal, les deux joueurs multipliant les échanges interminables et tous aussi stupéfiants les uns que les autres.

Schwartzman a encore sauvé sa peau lorsque Shapovalov servait pour le gain du match (5-4). Mais l’issue de cette joute épique ne pouvait se dessiner que par un tie-break, finalement remporté par Diego Schwartzman (7-6 [4]). Il retrouvera donc Novak Djokovic en finale pour espérer glaner son premier Masters 1000 en carrière.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *