Un combat homérique et Humbert s’offre Tsitsipas

Il a fallu plus de trois heures de jeu et trois tie-breaks pour permettre à Ugo Humbert et Stefanos Tsitsipas de se départager ce mardi, lors du 2e tour du Rolex Paris Masters. Un long bras de fer qui a finalement tourné à l’avantage du Français, auteur d’un remarquable exploit (7-6, 6-7, 7-6).

Rolex Paris Masters, 2e tour
Humbert bat Tsitsipas (No 2) 7-6, 6-7, 7-6

  • L’information principale : Ugo Humbert est venu à bout de Stefanos Tsitsipas en plus de trois heures d’un duel acharné.
  • Vous apprendrez aussi : Le Français fait tomber un membre du Top 10 pour la deuxième fois de sa carrière.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Parce que vous apprendrez qu’Humbert est devenu un as du tie-break.

Il a beau être le Français le plus en vue depuis la reprise de la saison post-première vague de Covid-19, Ugo Humbert a pourtant toujours le chic de nous surprendre. Preuve en a encore été faite ce mardi, à l’AccorHotels Arena. Opposé à Stefanos Tsitsipas, tête de série numéro 2 de ce Rolex Paris Masters, le joueur de 22 ans a produit un tennis de très bonne facture pendant plus de trois heures et n’a jamais piqué du nez sur le plan physique. Cerise sur le gâteau : il est même parvenu à s’imposer à l’issue de trois tie-breaks qui ont illustré à la perfection l’incertitude qui a accompagné ce match (7-6, 6-7, 7-6).

Et pourtant, Humbert avait laissé filer trois balles de match

Tout avait cependant mal commencé pour Humbert. Breaké d’entrée, le 34e joueur mondial a eu un peu de mal à se lâcher et s’est retrouvé mené 3-0. Mais cela n’a pas duré. Très vite, le Lorrain a débreaké et les débats se sont équilibrés. Incapable de reprendre l’ascendant malgré trois nouvelles balles de break, Tsitsipas a fini par céder le premier set au jeu décisif. Tout au long de la deuxième manche, les joueurs se sont rendu coup pour coup, sans qu’aucun d’entre eux ne lâche son service. Comme une évidence, c’est une nouvelle fois au tie-break que tout s’est joué. Menant 5-2 puis 6-3, le Français a paru en très bonne posture pour plier l’affaire. Sauf que son adversaire, sans doute piqué dans son orgueil a effacé trois balles de match et réalisé un joli come-back.

Tie-breaks : seul Djokovic fait mieux qu’Humbert

Il y a bien eu un break de chaque côté durant la troisième manche. Il était toutefois écrit que le scénario allait se répéter et, qu’une fois encore, tout se déciderait au jeu décisif. Et, grâce à cet exercice qu’il maîtrise tant – 77,7% de tie-breaks remportés en 2020, seul Novak Djokovic (92,8%) fait mieux sur le circuit principal ! – c’est le Mosellan qui a eu le dernier mot. Tombeur de Daniil Medvedev à Hambourg fin septembre (6-4, 6-3), l’actuel 34e joueur mondial domine un membre du Top 10 pour la deuxième fois en moins de deux mois et, surtout, pour la deuxième fois de sa carrière. Humbert vient d’ouvrir la partie basse du tableau. Afin de poursuivre son aventure parisienne, il lui faudra se défaire de Marin Cilic en huitièmes de finale.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *