Gaël Monfils : “Ces matches-là, maintenant, il va falloir les gagner”

Après sa défaite en demi-finale du Moselle Open contre Pablo Carreno Busta, Gaël Monfils affichait, en conféence de presse, une certaine déception d’avoir (encore) laissé filer des occasions. Mais aussi une vraie détermination à poursuivre sa montée en puissance.

Gaël Monfils, 2021

Vous aviez bien commencé cette demi-finale. Est-ce lui qui a réussi ensuite à monter en puissance, ou vous qui avez un peu péché ?

Gaël Monfils : Je fais un bon début de match mais lui était peut-être un peu tendu aussi. J’en ai profité. Derrière, il a commencé à faire moins de fautes, à être plus solide. Je n’ai pas réussi à reprendre le dessus. J’ai eu quelques opportunités que je n’ai pas saisies. J’ai eu un peu moins de réussite aussi quand il me breake à 5-5 au premier set. J’aurais peut-être dû utiliser d’autres trajectoires, employer d’autres moyens pour le gêner davantage, sur des moments-clés. Je vais en parler avec le coach. Mais globalement, cela reste plutôt un bon match.

Quel est le positif que vous retenez ?

Gaël Monfils : Que je joue bien. Depuis le début de l’année, je cherche pas mal de choses et là, depuis quelque temps, je joue un meilleur tennis. Mais bon, c’est encore une fois un match serré avec des occasions manquées contre un gros joueur. Ces matches-là, maintenant, il va falloir les gagner pour accéder à un niveau de confiance supérieur. J’ai hâte de me créer de nouvelles occasions et, cette fois-ci, de réussir la volée, le smash, le coup droit qui vont faire la différence. Mais je suis très serein de la manière dont mon jeu évolue.

Je n’ai l’impression d’avoir joué en dents de scie. Je me suis même trouvé très constant.”

Gaël Monfils

Vos progrès se situent-ils dans un secteur en particulier, ou c’est plutôt au niveau de la confiance pour éviter de jouer en dents de scie ?

Gaël Monfils : Je n’ai pas trouvé que je jouais en dents de scie aujourd’hui. J’ai fait des mauvais choix, peut-être, mais je n’ai pas l’impression d’avoir été dents de scie. Globalement, je me suis même trouvé très constant dans ce que j’ai cherché à faire, dans l’attitude, dans la manière dont j’ai mené mon match. J’ai affronté un joueur plus fort que moi, et je l’ai malmené. Voilà, c’est un match que je dois gagner si je veux aller tout en haut du classement, comme j’en ai l’objectif.

Votre objectif, justement, quel est-il d’ici la fin de l’année ?

Gaël Monfils : La semaine prochaine, je vais jouer Sofia et je ne vous cache pas que j’aimerais bien gagner, ou faire finale. J’ai envie d’arriver en forme à Indian Wells (7-17 octobre, Ndlr), un tournoi que j’aime bien. J’ai prévu de jouer beaucoup d’ici la fin de saison. On peut ménager son calendrier quand on a très bien joué, mais là, ce n’est pas mon cas. Je vais devoir enchaîner les tournois, être prêt à encaisser des gros chocs thermiques et des décalages horaires. Il n’y a pas le choix. Quand on veut atteindre des objectifs, il y a toujours des moments plus difficiles. 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *