La Marseillaise retentit à nouveau aux Petits As grâce à Mathilde NGijol Carré

La Française Mathilde NGijol Carré a surmonté son trac pour remporter le tournoi des Petits As, dimanche face à l’Israélienne Mika Buchnik (4-6, 6-2, 6-1).

Quand elle remporte un point, même s’il est important, vous le remarquerez à peine. Loin des « come on » démonstratifs qui servent aux adolescents à marquer leur territoire sur les courts, Mathilde NGijol Carré se contente de serrer le poing subrepticement, sans émotions apparente sur son visage. Elle avoue volontiers un manque général de confiance en elle.

Oui mais voilà, à force d’abnégation et de courage, la Parisienne est devenue, samedi, la première Française depuis 1984 à remporter le tournoi le plus important de la catégorie des moins de 14 ans, les Petits As de Tarbes.

Tête de série numéro 7, Mathilde NGijol Carré s’est imposée en finale contre l’Israélienne Mika Buchnik, l’une des surprises du tournoi avec la Britannique Hannah Klugsman, douze ans, éliminée en demi-finale par NGijol Carré : 4-6, 6-2, 6-1 en presque deux heures.

Mathilde NGijol Carré, Petits As 2021
Mathilde NGijol Carré, Petits As 2021

Les deux adolescentes, nées en 2007, ont eu du mal à se relâcher et à jouer leur meilleur tennis en finale. Le score des deux derniers sets est sévère pour Buchnik, qui n’a jamais vraiment lâché avant de fondre en larmes une fois la défaite consommée.

Mais il était écrit que NGijol Carré aurait la maîtrise de cette finale. Quand la longiligne française (1m82) a été en mesure de claquer quelques coups droits au sommet du rebond, ou de tout ramener avec ses grands bras alors que Buchnik pensait avoir fait le point, elle a imposé à son adversaire de courir après le score. « Même si j’ai été défensive parfois, j’ai globalement essayé d’y aller, notamment en coup droit », a confirmé NGijol Carré après la rencontre.

“Je suis contente d’avoir gagner le tournoi, c’était mon objectif en arrivant”

Mathilde NGijol Carré

La perte du premier set aurait pu la démoraliser. NGijol Carré menait 4-1 quand elle a été lâchée par son service. « J’ai cogité, mon service s’est déréglé », raconte la Parisienne, qui a ensuite perdu cinq jeux consécutifs. « J’étais déçue de ce que je produisais, j’avais même un peu honte. » 29% de première balle pour NGijol, 5 doubles fautes dans le premier set, 12 au total : Buchnik, peut-être la joueuse la plus combative du tableau, a fini par emporter la première manche 6-4.

Mika Buchnik, Petits As 2021
Mika Buchnik, Petits As 2021

Mais NGijol a réussi à s’appuyer sur le bruyant public tarbais plutôt que de subir sa pression. Elle a aussi profité d’une baisse de régime de Buchnik sur son service (à peine plus de 50% dans les deux derniers sets, 7 doubles fautes sur l’ensemble du match) pour l’emporter à sa première balle de match sur un retour de coup droit gagnant.

« Gagner le tournoi, c’était mon objectif en arrivant. Il marque la fin de mon parcours en Tennis Europe avant le passage en ITF sur le circuit junior. Je suis contente d’avoir gagné mais ça ne veut rien dire, il me reste beaucoup de travail dans tous les domaines. » NGijol Carré, frustrée par la sensation que sa progression ralentissait, a lâché le CNE à Paris pour s’installer à Barcelone à la BTT Tennis Academy.

Impressionnée que le micro lui soit tendu pendant remise des trophées, elle n’a pas manqué d’égrenner le nom de tous ses éducateurs et entraîneurs depuis ses débuts à Maison-Alfort, en passant par ses formateurs à la FFT.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *