le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Guerre Ukraine – Russie : Yastremska fuit le pays, Stakhovsky rejoint l’armée, Medvedev et Rublev appellent à la paix 

L’offensive russe en Ukraine a été lancée jeudi 24 février 2022. Depuis, il y a eu de nombreuses réactions dans le monde du tennis, notamment de la part des athlètes russes et ukrainiens qui demandent l’union et la paix.

Dayana Yastremska Dayana Yastremska – © Twitter Dayana Yastremska

Leur monde ne sera plus jamais la même. Il y aura encore des victoires, des défaites, peut-être même des juges de ligne, des coaches ou des journalistes contrariants, les acteurs ukrainiens du monde du tennis, ont vu leur vie basculer avec l’offensive russe sur leur pays et le siège de la capitale, Kiev, présenté comme imminent. Le discours, voix tremblante, d’Iga Switak après sa victoire à Doha ce samedi trahit la sidération ambiante dans le monde du tennis, sport individuel le plus mondialisé de la planète.

Les Ukrainiens sont désormais touchés dans leur famille, ils le seront peut-être dans leur chair, comme le montre l’itinéraire de la joueuse Dayana Yastremska, 21 ans, et sa sœur. L’actuelle 120e mondiale, restée avec sa famille chez elle, à Odessa, en Ukraine, a finalement quitté le pays à la demande de ses parents. Dayana Yastremska a fui l’Ukraine en bateau avec sa petite soeur vendredi 25 février. Elle a ensuite posté un message émouvant sur Instagram et détaillé ses nuits blanches à L’Equipe dans la soirée de samedi.

« Après avoir passé deux nuits dans un parking sous-terrain, mes parents ont pris la décision de nous faire, ma petite sœur et moi, quitter l’Ukraine à tout prix. Maman, papa, on vous aime très fort. Prenez soin de vous. Je t’aime, mon pays. Prenez soin de vous, les Ukrainiens. » 

Samedi 26 février 2022, Yastremska a expliqué qu’elle était bien arrivée en France saine et sauve avec sa petite soeur, après quatre nuits quasiment sans sommeil, et l’inquiétude au corps. « Notre père nous a dit, à ma soeur et moi : “Construisez une nouvelle vie et restez toujours ensemble. Et rappelez-vous que, quoiqu’il arrive, l’Ukraine est votre terre mère.” J’ai fondu en larmes ». Yastremska a reçu une wild-card pour le tournoi de Lyon, où elle affrontera Bogdan lundi au premier tour.

Svitolina dévastée, Stakhovsky prend les armes 

Retraité depuis cette année, Serhiy Stakhovsky, 36 ans, ancien membre du Top 50 et toujours 240e à l’ATP, a raccroché les raquettes mais il va reprendre du service… sur le champ de bataille. Dans une interview accordée à Sky Sport, l’ancien joueur ukrainien a révélé qu’il s’était engagé dans l’armée pour défendre sa patrie contre les Russes. En larmes, Stakhovsky a donné plus de détails sur sa décision. 

« L’armée a ouvert la liste de réserve à tous ceux qui sont prêts à se battre, à rassembler des armes et à faire partie de la résistance à la guerre. Il y a beaucoup de personnes sur la liste. Je me suis inscrit comme réserviste la semaine dernière, mais je n’avais pas les documents nécessaires pour entrer dans le pays. Ils ont changé les règles et maintenant toute personne motivée peut s’inscrire. Je n’ai pas d’expérience militaire. »

La mobilisation générale décrétée en Ukraine, les hommes en étant de combattre ne sont plus en situation de quitter le territoire. Stakhovsky n’est probablement que le premier tennisman à faire l’objet d’une telle trajectoire. D’autres célèbres sportifs ukrainiens ont aussi annoncé leur montée au front, comme le boxeur Vitali Klitschko, devenu homme politique de premier plan et maire de Kiev. Lui aussi jeune retraité, Alex Dolgopolov nourrit son compte Twitter d’informations en temps réel et de messages patriotiques. L’Ukraine possède 14 joueurs dans les mille premiers mondiaux, aucun dans les 200 premiers.

Le vivier est beaucoup plus riche chez les femmes avec sept joueuses dans les 150 meilleures du monde à la WTA et une porte-drapeau à la notoriété internationale. Quinzième joueuse mondiale, Elina Svitolina a également pris la parole, sur les réseaux sociaux d’abord puis dans une interview accordée à Sky Sport. L’épouse de Gaël Monfils est très inquiète pour sa famille et ses amis et vit des heures très compliquées. 

« C’est un terrible cauchemar. Je prie chaque minute. Je n’ai presque pas dormi depuis 48 heures. C’est une situation très stressante pour moi car je ne peux rien faire pour ma famille et mes amis. Je ne peux pas les aider. Je ne peux pas imaginer ce qu’ils traversent. C’est une situation horrible pour les Ukrainiens. Ils doivent passer des nuits blanches, ils n’ont pas de nourriture, pas d’électricité…Pour moi, c’est un crève‐cœur d’entendre ça. La guerre doit cesser. »

Svitolina demande une prise de position des instances dirigeantes du tennis

Le 28 février 2022, Elina Svitolina a posté un communiqué sur son compte Instagram en demandant aux instances dirigeantes du tennis mondial, l’ITF, l’ATP et la WTA, de se calquer sur les recommendations du Comité International Olympique concernant les athlètes russes et biélorusses, c’est à dire d’accepter ces derniers s’ils concourent a minima sous bannière neutre, sans hymne ni drapeau national.

L’Ukrainienne a ajouté qu’elle ne souhaitait pas participer au tournoi de Monterrey, organisé du 28 février au 6 mars, tant que les instances dirigeantes du tennis n’auront pas statuer sur le cas des athlètes russes et biélorusses.

“Je ne jouerai pas demain à Monterrey, ni aucun match face à une joueuse russe ou biélorusse tant que nos organisations n’auront pas pris la décision nécessaire. Je ne veux pas pas blâmer les sportifs russes. Je veux rendre d’ailleurs hommage à tous les athlètes, et spécialement les Russes et Biélorusses qui ont pris courageusement position contre cette guerre. Leur soutien est essentiel.”

Le message de Rublev a fait le tour du monde

Les Russes, de leur côté, sont conscients de leur rôle de leader d’opinion et ont majoritairement appelé à l’union et à la paix au moment où leur gouvernement a lancé les premières offensives en Ukraine. Le message le plus fort et le plus symbolique est venu de l’actuel numéro 7 mondial, Andrey Rublev. Après sa victoire face à Hubert Hurkacz en demi-finale du tournoi de Dubaï, le natif de Moscou a signé la caméra avec ce message : « No war please » (« Pas de guerre, s’il vous plaît »).

« Dans ces moments-là, on se rend compte que mon match n’est pas important, avait déjà déclaré Andrey Rublev la veille après son quart de finale. Il ne s’agit pas de mon match. Ce qui se passe est bien plus terrible. Vous réalisez à quel point il est important d’avoir la paix dans le monde et de se respecter les uns les autres quoi qu’il arrive, d’être unis. C’est de cela qu’il s’agit. Nous devons prendre soin de notre terre et les uns des autres. C’est la chose la plus importante. » 

Son compatriote, devenu numéro un mondial au jour exact de l’offensive de Vladimir Poutine, Daniil Medvedev, a partagé cet avis vendredi en conférence de presse après son succès en quart de finale du tournoi d’Acapulco.  Le Russe est triste de voir cette situation entre son pays et l’Ukraine et a appelé à la paix dans le monde.

« En tant que joueur de tennis, je veux promouvoir la paix dans le monde entier. Nous jouons dans tellement de pays différents, j’ai été dans tellement de pays en tant que junior et en tant que pro. Ce n’est tout simplement pas facile d’entendre toutes ces nouvelles. Je suis pour la paix. » Son épouse était apparue, en tribunes à Acapulco, avec un haut dont le col portait ostensiblement les couleurs de l’Ukraine.

La Fédération ukrainienne demande une mise à l’écart de Medvedev pour les Grands Chelems

L’invasion de l’Ukraine par la Russie pourrait avoir des conséquences sur le numéro un mondial Daniil Medvedev et les autres joueurs russes. Dans une interview accordée à Reuters, le président de la Fédération ukrainienne de tennis, Seva Kewlysh, a demandé à la Fédération internationale de tennis de ne pas autoriser Medvedev à disputer des tournois du Grand Chelem.

“Laissez (Medvedev) jouer sur le circuit ATP, mais les tournois du Grand Chelem sont des événements de l’ITF et si vous perdez la possibilité de jouer en Grand Chelem, il ne pourrait jamais être le numéro un mondial”, a déclaré Kevlych. “Il ne devrait pas jouer à Roland-Garros, à l’US Open et à Wimbledon.”

“Je me moque que la Russie soit détentrice de la Coupe Davis et de la Billie Jean King Cup. Ce serait une honte pour eux s’ils étaient expulsés de ces événements.”

“Pour Daniil, ne pas représenter (l’équipe russe) n’est pas une grosse sanction pour lui, mais c’est une grande honte. Représenter une équipe qui n’a pas de drapeau, pas d’hymne et pas d’histoire dans un événement par équipe, cela l’inciterait probablement à faire ce qu’il faut.”

L’ITF suspend ses tournois en Russie

La Guerre entre la Russie et l’Ukraine n’a pour le moment eu aucun impact sur le circuit ATP et WTA, mais en a eu à l’echelon inférieur. Vendredi 25 février 2022, l’ITF a publié un communiqué sur Twitter pour annoncer la suspension jusqu’à nouvel ordre des tournois Futures en Russie.

« Notre première et principale priorité est de protéger la sécurité des joueurs de tennis et de tous ceux qui voyagent et participent aux événements de l’ITF. Nous continuerons à surveiller de près cette situation et à l’examiner de manière continue. Toute autre ligne de conduite sera décidée sur la base d’une évaluation approfondie des risques et des conseils que nous recevrons des experts en sécurité et des autorités compétentes. »

Aucun des tournois du calendrier WTA programmés jusqu’ici en 2022 ne doit avoir lieu en Russie, contrairement au tournoi ATP 250 de Moscou, planifié du 17 au 23 octobre.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *