le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Roger Federer ne jouera que le double à la Laver Cup, à “un bon niveau”, et avec Nadal, espère-t-il.

Roger Federer ne jouera pas de match de match en simple à la Laver Cup, qui débute vendredi. La légende a précisé à la presse suisse qu’il aurait voulu revenir après Wimbledon cette année, mais que des examens lui avait éteint ses derniers espoirs.

Nadal et Federer, Laver Cup 2017 Nadal et Federer, Laver Cup 2017 – © AI / Reuters / Panoramic

Roger Federer ne jouera pas de dernier match en simple dans sa carrière. La légende suisse, qui est à Londres pour jouer la Laver Cup avant de prendre sa retraite, a déclaré mardi soir à la presse suisse qu’il ne s’alignerait qu’en double. “A un bon niveau”, espère-t-il. Avec quel joueur ? “Peut-être Rafael Nadal, ce serait un rêve absolu”.

Nadal-Federer, Federer-Nadal, “FedeNadal”, un tel duo serait un prestigieux lot de consolation pour parachever la carrière du vainqueur de 20 Grands Chelems, à côté de son ami, mais aussi de son meilleur rival. “Je vais probablement jouer en double vendredi, a-t-il lancé à la RTS. Il y aura sans doute beaucoup d’émotions.”

Lundi, les places pour assister à la Laver Cup se vendaient au minimum à 5000 euros : elles risquent d’augmenter encore un peu. Son dernier match en simple restera le quart de finale de Wimbledon 2021 perdu contre Hubert Hurkacz, 6-3, 7-6, 6-0. “La dernière heure de ce match reste un des pires de ma carrière. Tout le comeback de 2021 a été extrêmement difficile, j’étais si loin d’être à 100%… Un quart de finale à Wimbledon, c’était incroyable.”

Le genou ne me laissait pas tranquille, a-t-il soufflé. Il n’y avait plus de progrès.

Roger Federer

Federer est aussi revenu sur les événements qui l’ont poussé à prendre sa retraite. A Wimbledon, cet été, le Suisse de 41 ans avait assisté à la cérémonie des 100 ans du Centre Court. A ce moment-là, précise-t-il, “Roger” espérait encore revenir sur les courts. Mais quelques jours plus tard, un examen du genou droit, opéré à trois reprises entre l’hiver 2021 et l’hiver 2022, a éteint ses derniers espoirs.

“Le genou ne me laissait pas tranquille, a-t-il soufflé. Il n’y avait plus de progrès. Je n’avais pas envie de continuer comme ça. Je me suis dis ‘C’est fini’. Je suis soulagé. Pour moi, il était devenu impossible de poursuivre un objectif irréaliste.”

Cité par son biographe René Stauffer, Federer a ajouté : “Je me suis demandé : à quoi bon ? Je suis sur le fil depuis si longtemps. C’était la bonne décision, la seule possible.” Federer n’a pas souhaité donner plus de détails sur ses sensations et sa blessure. “C’est une affaire privée”.

Roger Federer, sur le Court Central de Wimbledon, le 3 juillet 2022 © AI / Reuters / Panoramic

Federer marqué par le huis clos de Roland-Garros 2021

“Je me sens tellement chanceux d’avoir joué au tennis si longtemps, à un tel niveau, avec autant de supporters”, a précisé Federer. “Jouer devant des stades plein va me manquer”.

Le Suisse avoue avoir été marqué par l'”expérience” du tennis sous pandémie de Covid-19, en 2021. Avec un match en tête : son troisième tour, à Roland-Garros en 2021, contre Dominik Köpfer (remporté en quatre sets par le Suisse). Le match s’était joué à huit clos en raison du couvre-feu appliqué en France.

Jouer devant des stades plein va me manquer

Roger Federer

Le Suisse confirme n’avoir aucun regret et s’être senti chanceux entre 1998 et 2021, période de sa carrière dans le tennis pro. “Même quand j’étais numéro un mondial, je me suis toujours dis que je pouvais m’améliorer, a expliqué Federer. J’aurais peut-être pu faire mieux quand j’étais jeune, j’aurais pu aussi avoir de meilleurs résultats, mais bon… J’aurais peut-être aussi fait un burn-out !”

Roger Federer s’est entraîné lundi et mardi à Londres. “Je suis surpris de jouer si bien, mais il n’est pas question de jouer autre chose que le double.” Le Suisse avoue avoir “raccourci” les entraînements depuis juillet mais avoir toujours suffisamment travaillé pour “rester en forme”.

La star suisse n’a pas encore d’idée précise de ses activités futures. Il n’exclut plus de commenter le tennis à la télévision. “J’aimerais surtout organiser quelques exhibitions, je pense que j’ai encore moyen de remplir des stades.” Peut-être reverra-t-on alors Federer en simple.

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *