Comment Djokovic a déréglé la machine Medvedev, avant et pendant le match

Vainqueur de son 9e Open d'Australie contre Daniil Medvedev dimanche, Novak Djokovic est parvenu à museler le Russe. Le Serbe s'est montré impérial au service, au retour et dans les échanges courts.

partager

Le choc tant attendu n’a pas eu lieu. Et c’est en grande partie en raison du niveau de jeu de Novak Djokovic, auteur « d’un chef-d’oeuvre » (7-5, 6-2, 6-2), selon son coach Goran Ivanisevic  en finale de l’Open d’Australie contre Daniil Medvedev dimanche. Le Serbe, qui n’a jamais aussi bien servi dans un Majeur que pendant cette quinzaine, a parfaitement manœuvré le Russe, impuissant sur le court de la Rod Laver Arena. Le numéro 4 mondial, qui s’appuie d’habitude sur un service très performant et qui aime embarquer ses adversaires dans des longs rallyes, n’a pas mis à mal le meilleur relanceur du circuit, qui est plus monté au filet qu’à l’accoutumée. Le Moscovite de 25 ans, dont la série de 20 victoires consécutives a pris fin, s’est fait coincer sur ses points forts.

Avant la finale, Novak Djokovic s’était exprimé sur l’essor de la nouvelle génération, menée par Daniil Medvedev et Stefanos Tsitsipas. Sur Eurosport il avait déclaré.

« On a beaucoup parlé des nouvelles générations qui vont prendre la relève de nous trois, mais en réalité, cela n’arrive pas, mais on peut en parler toute la journée. Mais avec tout le respect que je dois aux autres, ils ont encore beaucoup de travail à faire. Je vais les faire travailler comme des fous pour ça. »

Des propos qu’il a confirmés après avoir remporté son 9e Open d’Australie et son 18e Grand Chelem.

« Je ne puise pas ma motivation chez les jeunes. Je respecte tout le monde. Ils passent des heures sur le terrain pour jouer au meilleur niveau possible. Mais je dirais que Roger, Rafa et moi sommes toujours là, nous ne voulons pas qu’ils gagnent des Grands Chelems maintenant. »

Daniil Medvedev devra patienter avant de remporter son premier Grand Chelem. Découvrez comment Djokovic l’a complètement déréglé.

Voir aussi : Le tableau complet de l’Open d’Australie

Djokovic, un service au top

103. C’est le nombre d’aces réalisés par Novak Djokovic durant la quinzaine australienne. Un record. Jamais le Serbe n’avait été aussi performant dans ce domaine. S’il n’en a réalisé que trois ce dimanche, « Nole » a une nouvelle fois été très performant au service. La qualité de sa mise en jeu lui a permis de se retrouver en position de force à de nombreuses reprises. Ses stats sont solides (67 % de premières balles, 73 % de points gagnés derrière, seulement 4 balles de break à défendre), sans être impressionnantes. Les 15 points sur 26 remportés après avoir engagé une deuxième balle (58 %) sont plus marquants.

Daniil Medvedev loin de sa ligne pour relancer, Djokovic a beaucoup usé, avec succès, du service extérieur côté égalité, notamment sur les points importants, et du service au T.

« Il a très bien servi à des moments-c lés, a avoué Medvedev. Il a presque servi sur la ligne. Je pense que quand j’ai eu un deuxième service à jouer, je n’étais pas si mauvais. D’après mes souvenirs, je pense que j’ai gagné des points, certains même importants. Je l’ai breaké deux fois. Mais son service était exceptionnel. »

Novak Djokovic AO Final

Djokovic toujours aussi fort en retour

Medvedev a-t-til mal servi ou bien Novak Djokovic a-t-il bien relancé ? Sans doute les deux à la fois. Mais la qualité de retour du Serbe, reconnu comme le meilleur relanceur du circuit depuis des années, est pour beaucoup dans la contre-performance de Medvedev.

Le service, arme majeure du jeu de Medvedev et de son mètre 98, n’a pas fonctionné. 6 aces – il tournait en moyenne à 12 depuis le début du tournoi – 4 doubles fautes, 64 % de premières balles et 69 % de points remportés derrière, mais surtout 9 petits points gagnés sur 28 sur seconde balle (32 %)… Un chiffre comparable à celui de son huitième de finale à Melbourne contre Djokovic en 2019 : 35 % (17 points remportés sur 49).

« Je pouvais servir un peu mieux aujourd’hui. Peut-être que cela vient aussi du fait que Novak retourne incroyablement bien, donc cela vous met toujours la pression. »

La pression, il l’a eue constamment, avec pas moins de 11 balles de break à défendre (4 sauvées). Si Medvedev a davantage retourné dans le court que Djokovic (56 contre 51), le Serbe a remporté 30 points sur le service adverse, contre 23 côté russe. Le numéro un mondial a une nouvelle fois montré qu’il était le meilleur dans cet exercice. Avec la fin du premier set en preuve ultime.

« Il était à 0-40, j’essayais de revenir, a déclaré Medvedev. J’ai fait deux bons services, un bon point, 30-40. Je fais un très bon service, il réussit à le ramener. Et je mets la balle dans le filet. Set terminé. C’est là qu’il est plus fort que beaucoup d’autres joueurs du circuit. »

Novak Djokovic return AO Final

Les rallyes pas à l’avantage de Medvedev

On pouvait à s’attendre à une guerre d’usure entre Djokovic et Medvedev. Alex Corretja avait expliqué qu’il envisageait une vraie bataille entre les deux hommes, en raison des nombreux rallyes lors de leurs affrontements passés. Mais au lieu de laisser Medvedev trouver son rythme, Djokovic s’est d’emblée montré agressif, plus que d’habitude, prenant rapidement la mise en jeu adverse.

Djokovic a remporté la majorité des points sur tous les types d’échanges. Mais la différence a été la plus nette dans les échanges les plus courts. Il a gagné 50 des 81 points disputés en moins de 4 frappes. Le Serbe a remporté 19 des 35 points entre 5 et 9 coups, et 18 des 31 points de plus de 9 frappes.

Medvedev Australian Open 2021

Djokovic au filet, avec succès

D’habitude, la supériorité de Djokovic du fond du court est telle qu’il n’a pas besoin de s’aventurer au filet. Mais ce dimanche, il a forcé sa nature et s’est retrouvé à la volée à 18 reprises. Avec beaucoup de succès à la clé : 16 points remportés pour seulement 2 perdus. Medvedev ne peut pas en dire autant : 8 sur 13 pour le Russe.

« J’ai l’impression qu’il le fait toujours contre moi. »

A l’Open d’Australie 2019, le natif de Belgrade était monté pas moins de 42 fois au filet (26 points remportés) contre Medvedev.

« Je me souviens de certains points, peut-être même importants, où il était au filet. Quand je tentais de le passer le long de la ligne, il était là et il gagnait le point. »

Une bataille de nerfs survolée par Djokovic

Medvedev, auteur de 30 fautes directes (17 pour Djokovic), est passé à côté de sa finale. Après le break concédé à 2-1 dans le deuxième set, le protégé de Gilles Cervara a même semblé lâcher tant il était impuissant, incapable de trouver la solution contre le mur Djokovic, difficilement franchissable.

Quand le Serbe survolait les débats et ne montrait pas de signe d’agacement ou de frustration, Medvedev a craqué. Après le gain du jeu qui a permis à Djokovic de mener 5-2 dans la deuxième manche, le Russe a fracassé sa raquette dès son retour faute de coup droit. En conférence de presse, le vainqueur du dernier Masters de Londres a avoué la supériorité de son adversaire.

« J’aurais dû faire mieux, c’est sûr, des aces, des gagnants en coup droit. Mais encore une fois, il a été meilleur aujourd’hui. C’est décevant pour moi, mais c’est comme ça. »

Novak Djokovic,Melbourne, 2021

Avec Simon Cambers

  • partager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités

Des contenus exclusifs (vidéo, analyses, interviews ...), des rencontres avec les champions, des conseils techniques, et toute l'actualité du tennis... Abonnez-vous à tennismajors.com, le site que tous les passionnés de tennis attendaient !