25 mai 1983 : Le jour où Graf a remporté un match de Grand Chelem à 13 ans, un record

Le 25 mai 1983 à Roland-Garros, Steffi Graf, alors âgée de 13 ans, était entrée dans l’histoire en devenant la plus jeune joueuse à remporter un match en Grand Chelem.

Steffi Graf - Roland-Garros

Ce qui s’est passé ce jour-là et pourquoi ça a marqué l’histoire du tennis

Ce jour-là, le 25 mai 1983, Steffi Graf, 13 ans, devient la plus jeune joueuse de l’histoire du tennis à remporter un match dans un tournoi du Grand Chelem. La jeune Allemande, âgée exactement de 13 ans, 11 mois et 10 jours, domine Carina Karlsson (6-4, 6-1) au premier tour de Roland-Garros, un tournoi qu’elle allait par la suite remporter six fois au cours de son immense carrière.

Les actrices : Steffi Graf et Carina Karlsson

  • Steffi Graf, la surdouée

En mai 1983, l’Allemande Steffi Graf n’a pas encore 14 ans, mais elle est déjà une joueuse de tennis professionnelle. Entraînée par son père, elle a commencé à jouer à l’âge de 3 ans, et en 1982, à l’âge de 12 ans, elle a remporté les championnats d’Europe dans la catégorie des moins de 18 ans. À la fin de cette saison, à l’âge de 13 ans, elle devient la plus jeune fille à avoir jamais obtenu un classement WTA, et elle passe professionnelle en octobre de la même année.

Lors du premier tournoi pro auquel elle participe, elle affronte l’ancienne n°1 mondiale Tracy Austin, qui la domine largement (6-4, 6-0) et déclare ensuite ne pas comprendre l’engouement autour de la jeune Allemande, car il y a d’après elle « des centaines » de joueuses comme elle aux États-Unis. Ce commentaire n’empêche cependant pas Graf de continuer sa progression et de remporter plusieurs matchs au cours des premiers mois de 1983 pour se hisser à la 195e place mondiale, un classement qui lui permet d’entrer dans le tableau des qualifications de Roland-Garros. 

  • Carina Karlsson, une Suédoise méconnue

Carina Karlsson est une joueuse suédoise née en 1963. Jeune joueuse en pleine ascension, elle n’a pas encore obtenu de résultats significatifs, et avant Roland-Garros 1983, elle ne s’était encore jamais qualifiée pour le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem. 

Le lieu : le stade Roland-Garros

Le stade Roland-Garros, situé dans l’ouest parisien, à la lisière du bois de Boulogne, accueille les Internationaux de France depuis 1928. Cependant, les Championnats puis Internationaux de France, qui avaient lieu au Racing Club de France, existaient depuis 1891, et ce n’est que lorsque la France reçut les Etats-Unis à l’occasion du « Challenge Round » de la Coupe Davis, que Roland-Garros fut construit. C’est le premier et désormais le seul Grand Chelem disputé sur terre battue, la surface la plus lente, ce qui en fait le tournoi le plus difficile sur le plan physique.

L’histoire : Graf, à jamais la plus jeune ?

En 1983, lors des premiers jours du tournoi de Roland-Garros, l’une des principales attractions est une adolescente allemande nommée Steffi Graf. Elle n’a pas encore 14 ans, et elle paraît si jeune que, pendant les qualifications, plus d’un spectateur l’a prise pour une ramasseuse de balles. Pourtant, elle a intégré le tableau grâce à son classement (elle est alors déjà 195e mondiale), et elle fait bien plus que ramasser les balles. Extrêmement talentueuse, mais aussi très combative, elle s’extrait des qualifications, remportant deux de ses trois matchs en trois sets, notamment le tour qualificatif face à l’Australienne Amanda Tobin-Evans (6-2, 3-6, 6-1).

C’est la première apparition de Graf dans le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem, et elle profite d’un petit coup de pouce du destin, puisqu’elle affronte une autre qualifiée, las Suédoise Carina Karlsson. S’appuyant sur un excellent jeu de jambes et un coup droit massif, qui deviendront ses armes emblématiques, elle est tout sauf tétanisée par l’événement et s’impose en deux sets, 6-4, 6-1. Jamais dans l’histoire du tennis une si jeune joueuse n’avait réussi à gagner un match dans un tournoi majeur.

La postérité du moment : Graf deviendra une légende

Steffi Graf sera éliminée au deuxième tour de Roland-Garros 1983 par la Sud-Africaine Beverly Mould (6-0, 7-6). Après avoir remporté son premier tournoi à Hilton Head, en 1986, elle glanera le premier de ses six titres à Roland-Garros en 1987, en battant Martina Navratilova en finale (6-4, 4-6, 8-6). En 1988, l’année de son Grand Chelem doré, elle laissera une autre forme d’empreinte dans l’histoire du tournoi en remportant la finale 6-0, 6-0, contre Natasha Zvereva. Son dernier titre à Paris, son 22e en Grand Chelem, sera conquis en 1999, après une finale dramatique gagnée face à Martina Hingis (4-6, 7-5, 6-2).

Graf against Hingis at Roland-Garros 1999 - Imago / Panoramic
Graf against Hingis at Roland-Garros 1999 – Imago / Panoramic

Le record qu’elle a établi en 1983 restera invaincu, et il demeurera probablement intouchable, car les règles établies à la fin des années 1990 pour protéger les jeunes joueuses empêchent les filles de moins de 14 ans de concourir sur le circuit professionnel. 

Même si elle ne dépassera jamais le 83e rang mondial, en 1987, Carina Karlsson réalisera, en 1984, l’exploit d’atteindre les quarts de finale de Wimbledon après être sortie des qualifications, seulement battue par Chris Evert (6-2, 6-2).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *