Abonnez-vous à la newsletter

Sans pass vaccinal, Djokovic “n’a pas vocation à jouer” à Roland-Garros

Le pass vaccinal a été adopté en France, et pourrait bien empêcher Djokovic de ne pas participer à Roland-Garros

Serbian tennis player Novak Djokovic walks in Melbourne Airport before boarding a flight, after the Federal Court upheld a government decision to cancel his visa to play in the Australian Open, in Melbourne, Australia, January 16, 2022. || 218124_0020

Sans vaccination, la saison risque d’être bien compliquée pour Novak Djokovic. Le numéro un mondial a déjà été expulsé d’Australie après que la Cour fédérale australienne a rejeté son recours contre l’annulation de son visa. Il n’a donc pas pu jouer l’Open d’Australie et pourrait ne pas pouvoir disputer Roland-Garros non plus. 

Pourtant, il y a une dizaine de jours, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, s’était montrée optimiste en évoquant le cas du Serbe et avait expliqué qu’une bulle sanitaire pourrait se substituer au pass vaccinal. Mais dimanche 16 janvier 2022, ce pass vaccinal a été voté à l’Assemblée. Une décision qui a fait rétropédaler Maracineanu.

« Dès que la loi sera promulguée, il deviendra obligatoire pour entrer dans les ERP (établissement recevant du public, ndlr) déjà soumis au pass sanitaire (stade, théâtre ou salon) pour l’ensemble des spectateurs, des pratiquants, des professionnels français ou étrangers », a indiqué dimanche la ministre sur Twitter. L’ensemble des sportifs devront se plier à cette loi, dont Novak Djokovic.

Castaner encore plus catégorique sur le cas Djokovic 

Une mauvaise nouvelle pour Novak Djokovic, qui n’est pas vacciné et qui pourrait donc manquer le deuxième Grand Chelem de la saison. Interrogé sur BFM TV ce lundi sur le pass vaccinal qui a été adopté et sur le cas du Serbe, Christophe Castaner, président du groupe de LaREM à l’Assemblée Nationale, s’est montré très catégorique.

« Djokovic n’a pas vocation à jouer s’il ne respecte pas une règle qui va s’appliquer à tout le monde et qui s’applique aux spectateurs, aux ramasseurs de balles, aux professionnels qui vont travailler et tenir une boutique à Roland-Garros. Il n’est pas question que pour des grands sportifs, on déroge à la règle. La règle s’applique à tous. »

Petit motif d’espoir pour Novak Djokovic, les propos du directeur de Roland-Garros, Gilles Moretton, qui a confié dimanche à l’AFP que la FFT travaillait sur l’accueil des sportifs étrangers non-vaccinés.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.