Cette stat folle de Djokovic : « Ne jamais avoir perdu à ce stade de la compétition ici m’apporte beaucoup de confiance. »

Novak Djokovic s’est qualifié pour sa 9e finale à l’Open d’Australie après sa victoire en demi-finale face à Aslan Karatsev ce jeudi (6-3, 6-4, 6-2). Le numéro un mondial, invaincu en 8 finales à Melbourne, sera le grand favori dimanche.

Novak Djokovic

Pour la 9e fois de sa carrière et la 3e année consécutive, Novak Djokovic est en finale de l’Open d’Australie. A Melbourne, le numéro un mondial se sent comme chez lui. Avec déjà 8 titres, il est le recordman des victoires devant Roger Federer et Roy Emerson (6) ! Le Serbe n’a jamais perdu une finale, ce qui le placera dimanche comme le grand favori à sa propre succession, et ce n’est pas le principal intéressé qui dira le contraire.

« Entrer sur la Rod Laver Arena en sachant que je n’ai jamais perdu ici en finale ou en demi-finale me fait juste me sentir plus à l’aise sur le terrain, et plus en confiance. Je ne sais pas si cela a un impact sur mon adversaire, mais sur moi, cela a certainement un effet positif. »

Pourquoi Novak Djokovic est-il si supérieur en Australie ? Selon lui, c’est un mélange de plusieurs facteurs. Le numéro un mondial a remporté 81 matchs à Melbourne pour seulement 8 défaites, son meilleur ratio dans un Grand Chelem.

« Je veux toujours commencer la saison de la meilleure façon possible. Donc je suis frais, je suis motivé, et je suis inspiré pour jouer mon meilleur tennis. C’est l’une des raisons. Ensuite, bien sûr, la surface, les conditions, en particulier les matchs de nuit, conviennent très bien à mon style de jeu, et j’arrive toujours à jouer mon meilleur tennis au moment le plus important. Plus je gagne, mieux je me sens l’année suivante. L’histoire d’amour continue. »

Novak Djokovic Australian Open SF

Djokovic se sent mieux physiquement

Touché aux abdominaux lors de son 3e tour face à Taylor Fritz, Novak Djokovic ne semblait pas au mieux face à Milos Raonic en huitième de finale et Alexander Zverev en quart. Mais le Serbe a tenu à remercier son équipe et les phytothérapeute qui lui ont permis de continuer le tournoi, et surtout, de joueur sans douleur ce jeudi face à Aslan Karatsev.

« Je suis effectivement étonné de mon état ce soir qui dépassait toutes mes espérances. Mais, en même temps, j’ai déjà vécu ce genre de situation par le passé. Cela m’est déjà arrivé de récupérer très rapidement. Tout le monde est différent, mais avec l’aide de mon équipe, c’est vrai que j’ai cette capacité à me remettre assez rapidement. Mais franchement, je ne m’attendais pas jouer sans aucune douleur ce soir. C’est ça qui m’a vraiment surpris de façon positive. »

Medvedev ou Tsitsipas ? Djokovic s’attend à une finale compliquée

Djokovic attend maintenant le vainqueur de la deuxième demi-finale de vendredi entre le Russe Daniil Medvedev et le Grec Stefanos Tsitsipas. Forcément opposé à un membre de la Next Gen dimanche, Djokovic sait qu’il devra être à son meilleur niveau s’il veut remporter son 18e titre du Grand Chelem et ainsi réduire l’écart avec Nadal et Federer (20).

« Peu importe qui j’affronte dimanche, je suis prêt à me battre pour le match le plus difficile du tournoi, sans aucun doute. Je veux dire, ces deux gars sont en grande forme. Medvedev joue à un niveau extrêmement élevé. Il est sur une belle série de victoire, plus de 20 matchs gagnés. C’est l’homme à battre. Tsitsipas a joué un tennis phénoménal mercredi contre Nadal. Remonter deux sets de handicap contre Rafa en Grand Chelem, n’importe quel Grand Chelem, est un effort énorme. Medvedev – Tsitsipas, c’est une belle rivalité. Je vais regarder ce match avec du pop-corn. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *