Svitolina échoue encore, Pegula ou Brady en demi-finale

Elina Svitolina, tête de série n°5, a quitté l’Open d’Australie en huitième de finale contre Jessica Pegula (6-4, 3-6, 6-3), confirmant ses difficultés en Grand Chelem. Pegula affrontera sa compatriote Jennifer Brady (N.22) pour une place dans le dernier carré.

Elina Svitolina, Melbourne 2021

Pour voir Elina Svitolina percer un tableau de Grand Chelem, il faudra attendre encore un peu. La joueuse ukrainienne, favorite du deuxième quart de tableau déserté par Sofia Kenin (N.4), a été dominée par l’Américaine Jessica Pegula, 61e mondiale et qui n’avait jusqu’ici jamais dépassé le troisième tour d’un Grand Chelem (6-4, 3-6, 6-3).

C’est un nouvel échec préoccupant pour Svitolina, qui ne parvient pas à dupliquer en Grand Chelem sa régularité du circuit WTA. Svitolina, ex-n°3 mondiale, n’a à son actif que deux demi-finales majeures, à Wimbledon et  l’US Open 2019. Cette élimination à Melbourne succède à son quart de finale perdu à Roland-Garros contre la 130e mondiale Nadia Podoroska alors qu’elle était favorite d’un tournoi décimé.

Svitolina : « Passive »

Svitolina a attribué sa défaite contre Pegula à « un ensemble de choses », allant du niveau à son adversaire à « une difficulté constante à trouver (sa) concentration », elle qui avait dominée Pegula 6-4, 6-3 en janvier à Abou Dhabi.

« Je n’ai pas senti mon jeu sur le court, ce qui est décevant car je jouais bien ces derniers jours. J’ai eu l’impression d’un jour sans, que je ne suis pas arrivée à surmonter. J’ai pioché un peu physiquement surtout mais fondamentalement je n’ai pas réussi à forcer ma chance et je me suis sentie passive. »

« Je savais que je devais saisir mes opportunités de break, parce ce n’est pas une joueuse qui vous donne grand chose, a réagi Pegula. J’ai été un peu plus agressive tout en état attentive à ne pas surjouer. »

Pegula, découverte de lors de sa victoire au tournoi WTA de Washington en 2019, affrontera sa compatriote et amie Jennifer Brady (N. 22) pour une place en demi-finale. Brady, déjà demi-finaliste à l’US Open en 2020, a assumé son rang face à la Croate Donna Vekic (N.28) (6-1, 7-5).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *