Nadal : « Peu importe le nombre de blessures, je suis quelqu’un de très chanceux »

Battu en quart de finale de l’Open d’Australie 2021 par Stefanos Tsitsipas après avoir pourtant mené deux sets à zéro, Rafael Nadal n’a pas cherché d’excuse et a expliqué que la seule chose à faire était de retourner au travail.

Rafael Nadal, open d'Australie 2021

Classe dans la défaite, Rafael Nadal l’a une nouvelle fois été en conférence de presse après sa défaite en quart de finale de l’Open d’Australie face à Stefanos Tsitsipas (3-6, 2-6, 7-6, 6-4, 7-5). Blessé au dos avant le début de la compétition et inquiet pendant les premiers tours sur son état physique, le numéro deux mondial n’a pas voulu se cacher derrière cela pour expliquer sa défaite. Et même si c’est l’Open d’Australie ne lui sourit plus depuis 2009, date de son premier et unique sacre à Melbourne, l’Espagnol estime être un homme chanceux.

“Je ne me sens pas malchanceux du tout. Tout le monde a ce qu’il mérite, le tennis est un sport juste. J’ai eu de nombreuses occasions de gagner ici, je ne les ai pas converties. Au tie-break, j’ai fait des erreurs que je ne peux pas faire. Ensuite, il a très bien joué. Bravo à lui.”

“Je ne me suis jamais considéré comme une personne malchanceuse. Peu importe le nombre de blessures qui m’ont affecté à Melbourne dans le passé, je suis quelqu’un de très chanceux. J’ai laissé passer une occasion d’être en demi-finale, mais la vie continue. Je vais continuer à me battre pour être compétitif au meilleur niveau.”

Rafael Nadal positif dans la défaite

Logiquement triste d’avoir perdu, Rafael Nadal est tout de même resté positif en conférence de presse à l’issue de la rencontre, satisfait de son attitude sur le court malgré le résultat final.

“J’ai fait de mon mieux à chaque instant. Avec la bonne attitude. A aucun moment je ne me suis plaint, même dans les moments les plus difficiles. Je pense que je suis resté positif tout au long du match. J’ai été au combat. Et ce n’était pas assez. Parfois c’est suffisant. Aujourd’hui, ça ne suffisait pas. Et c’est tout. C’est un autre chapitre dans ma carrière. C’est tout.”

Nadal : « On doit protéger les joueurs »

Interrogé sur les propos de Novak Djokovic et Alexander Zverev, qui ont notamment déclaré que les joueurs n’étaient pas prêts à revivre une telle quarantaine et que l’ATP devait revoir sa copie pour la suite de la saison, Rafael Nadal a tout d’abord tenu à émettre une nuance.

“Je ne sais pas, mais si je ne me trompe pas, je ne vois pas d’événements pour lesquels nous devons faire une quarantaine pour jouer dans les deux prochains mois. J’ai raison ou j’ai tort ? Il y a un événement qui nous oblige à faire une quarantaine avant de jouer ? Parce que c’est bien, oui, je suis d’accord, mais il y a un tournoi où cette chose va se produire ? Pouvez-vous me répondre ?”

En effet, pour le moment, l’Espagnol a raison. Aucun tournoi dans le calendrier pour la suite de la saison n’impose une quarantaine aux joueurs, mais ça pourrait arriver si la crise sanitaire l’impose. Voyager aux quatre coins du monde dans cette situation pour jouer des tournois est quelque chose de compliqué actuellement, mais il n’y a pas de bonne solution.

“Il y a deux options : arrêter le circuit ou continuer. Mon opinion c’est que, oui, c’est dur pour les joueurs, le circuit est plus difficile que jamais. On doit protéger les joueurs. Mais si on arrête, pourquoi et comment pourra-t-on revenir ? Beaucoup de jobs vont en souffrir, notamment pour leur emploi, pas seulement les joueurs.”

Les prochains tournois ATP débuteront le 22 février à Montpellier, Cordoba et Singapour.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *