Cette fois, Swiatek a (un peu) tremblé avant de dérouler

Iga Swiatek s’est qualifiée samedi pour les huitièmes de finale de Roland-Garros aux dépens d’Anett Kontaveit (7-6, 6-0). La Polonaise, emmenée au tie-break pour la première fois sur sa série de 20 sets remportés à Paris, a encore démontré à quel point elle était solide.

Iga Swiatek at Roland-Garros in 2021

Jamais Iga Swiatek n’avait eu à disputer un tie-break lors de son parcours jusqu’au titre à Roland-Garros en 2020 et son début de tournoi cette saison. La Polonaise (N°8) y a été contrainte ce samedi, dans le premier set de son match du troisième tour contre Anett Kontaveit (N°30). Elle a négocié ce jeu décisif avec autorité et a déroulé dans la seconde manche pour se hisser en huitième de finale (7-6, 6-0). Swiatek y sera opposée à Marta Kostyuk, 81 joueuse mondiale qui disputera son premier huitième en Grand Chelem à seulement 18 ans.

Swiatek est à peine plus âgée, ayant célébré ses 20 ans en début de semaine. Mais la Polonaise a encore démontré samedi toute sa maturité dans le jeu et sa maîtrise de ses émotions en toutes circonstances. Bousculée par Kontaveit en début de match, Swiatek a été breakée d’entrée et s’est même retrouvée à 0-30 sur son jeu de service à 2-0. Pas question néanmoins de paniquer, et elle a progressivement mis son jeu en place.

Swiatek toujours autour des quatre jeux perdus de moyenne par match sur ses 10 victoires de rang à Roland-Garros

Swiatek est revenue à hauteur dans un premier temps, en débreakant à 4-3, avant de prendre l’initiative dans le tie-break. Offensive et audacieuse, elle n’a laissé aucune chance à l’Estonienne. Cette dernière, sonnée par la perte d’un premier set où elle avait énormément donné pour faire jeu égal, a explosé au cours de la deuxième manche et Swiatek ne lui a plus rien donné.

Anett Kontaveit at Roland-Garros in 2021
Anett Kontaveit at Roland-Garros in 2021 © AI / REUTERS / PANORAMIC

La tenante du titre à Roland-Garros a ainsi commis une seule faute directe dans ce set, pour huit coups gagnants. Elle en est surtout à dix victoires de rang et vingt sets remportés consécutivement à Paris, tout en maintenant sa moyenne de jeux perdus par match autour de quatre. Cette série en fait la favorite logique pour la suite du tournoi. Encore plus après l’hémorragie de la première semaine chez les têtes de série.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *