Konta, Vondrousova et Martic vont découvrir les quarts à Paris, Stephens y sera pour la deuxième fois

Alors qu’elle fêtera ses 20 ans à la fin du mois, la Tchèque Marketa Vondrousova va disputer son premier quart de finale en Grand Chelem, après sa victoire sur Anastasija Sevastova en huitièmes de finale de Roland-Garros. Elle sera opposée à Petra Martic, tombeuse de Kaia Kanepi, qui elle aussi va découvrir les quarts de finale en Majeur. Johanna Konta, qui n’avait jamais gagné un match à Roland-Garros, s’est elle aussi qualifiée pour les quarts. Des quarts que verra également la finaliste de l’an passé, Sloane Stephens, tombeuse de Garbiñe Muguruza.

Fin 2018, elle était 67eme mondiale. Mardi prochain elle va disputer le premier quart de finale de sa carrière en Grand Chelem et va faire son entrée dans le Top 30 (minimum) dans dix jours. Marketa Vondrousova, qui fêtera ses 20 ans le 28 juin prochain, est la nouvelle Tchèque qui monte, et elle l’a prouvé ce dimanche matin en écrasant la tête de série n°12 Anastasija Sevastova en deux sets et 56 minutes de jeu en huitièmes de finale de Roland-Garros : 6-2, 6-0 ! La jeune gauchère, qui a notamment battu Simona Halep deux fois cette saison, a survolé cette partie. Elle a rapidement mené 3-0 avant de voir son adversaire revenir à 3-2, mais lui a immédiatement repris son service (4-2), avant de la breaker une nouvelle fois pour conclure le premier set. Dans le deuxième, elle a pris le service adverse à trois reprises, ne lui laissant inscrire que onze petits points. Voilà donc la 38eme joueuse mondiale en quarts de finale de ce tournoi féminin où tout semble possible ! Elle défiera Petra Martic (31eme).

Martic s’est accrochée

La Croate a beaucoup plus d’expérience sur le circuit, puisqu’elle a fêté ses 28 ans en janvier, mais pour elle aussi, ce sera un premier quart de finale en Grand Chelem ! Martic, dont la carrière a été grandement perturbée par les blessures, n’a pas manqué l’occasion de passer un tour de plus, face à une joueuse moins bien classée (88eme contre 31eme). Mais Kaia Kanepi lui a donné beaucoup de fil à retordre, puisqu’elle a lutté pendant 2h13 avant de s’incliner 5-7, 6-2, 6-4. La Croate, joueuse ayant remporté le plus de matchs sur terre battue cette saison, et tombeuse notamment de Kristina Mladenovic et Karolina Pliskova cette semaine, a perdu le premier set en se faisant breaker à 6-5, alors qu’elle avait pourtant pris le service adverse à 2-2 avant de perdre le sien dans la foulée. Menée 2-0 en début de deuxième manche, Martic semblait au bord de l’élimination, mais elle a su trouver de belles ressources pour enchaîner six jeux d’affilée et égaliser à une manche partout. Elle a de nouveau été breakée d’entrée de troisième manche, mais est revenue à 2-2, a perdu de nouveau son service, est revenue à 3-3, avant de signer le break décisif à 4-4 dans ce troisième set complètement décousu, ponctué de seize balles de break. Un peu plus d’un mois après s’être affrontées en finale du tournoi d’Istanbul (victoire de Martic en trois sets), la Croate et la Tchèque vont donc s’affronter dans un match à l’enjeu tout aussi important : une place dans le dernier carré de Roland-Garros !

Première pour Konta aussi ! 

Cette édition 2019 est décidément celle des premières ! Une troisième joueuse va en effet découvrir les quarts de finale Porte d’Auteuil : Johanna Konta ! La Britannique de 28 ans, qui a pourtant déjà disputé une demi-finale à l’Open d’Australie et à Wimbledon, n’avait encore jamais remporté le moindre match à Roland-Garros. En net regain de forme depuis le début de la saison sur terre (finale à Rome notamment), elle a signé une quatrième victoire à Paris, face à Donna Vekic, l’autre Croate encore en lice dans le tableau. Dans un match entre deux joueuses au classement équivalent (Konta 26eme, Vekic 24eme), il n’y a pourtant pas eu photo, avec une victoire 6-2, 6-4 en 1h24 de la “moins bien” classée. Auteure de 7 aces et 70% de premières balles au total, la Britannique a pris le service de son adversaire lors de ses deux premiers jeux de service (3-1), puis à 4-2, pour remporter le premier set. Dans le deuxième, les deux joueuses se sont de nouveau échangé les breaks entre 3-3 et 5-4. Mais à 5-4 en sa faveur, Konta n’a pas tremblé et a obtenu sa qualification pour les quarts grâce à un jeu blanc, et devient la première Britannique à atteindre ce stade à Roland-Garros depuis… Jo Durie en 1983. Au tour suivant, elle aura une tâche bien plus compliquée, face à une ancienne finaliste Sloane Stephens.

Stephens fait respecter la logique

Les quarts de finale de Roland-Garros accueilleront la finaliste de l’an passé. En effet, ce dimanche, l’Américaine Sloane Stephens s’est assez aisément débarrassée de l’Espagnole Garbiñe Muguruza, en deux manches (6-4, 6-3) et 1h40 de jeu. La mieux classée des deux n’a jamais eu le temps de trembler, tant elle a semblé supérieure à son adversaire du jour. Il faut dire que cette dernière n’a pas vraiment été aidée par son service, avec 50% de points gagnés derrière sa première balle et seulement 38% derrière la deuxième. Pourtant, Muguruza avait bien mieux entamé cette rencontre, breakant blanc d’entrée, avant de gâcher de nombreuses autres occasions. Finalement, Stephens en a profité pour revenir et même prendre les devants (4-3). Enfin, dans une succession de breaks dont le dernier blanc, c’est finalement l’Américaine qui a remporté cette première manche (6-4). La deuxième manche fut assez équilibrée, jusqu’à ce que Muguruza perde son service à 4-3. Stephens a finalement réussi à conclure, mais au bout de sa cinquième balle de match. Ainsi, la 7eme joueuse mondiale rallie les quarts de finale Porte d’Auteuil, pour la deuxième fois de sa carrière. La première fois, c’était l’an passé et l’Américaine avait atteint la finale. Dans un tournoi féminin où la logique ne veut pas forcément dire grand-chose, Stephens a une belle carte à jouer et continue d’avancer sans véritablement faire de bruit.

ROLAND-GARROS (France, Grand Chelem, terre battue, 21 330 500€)
Tenante du titre : Simona Halep (ROU)

Huitièmes de finale
Siniakova (RTC) – Keys (USA, n°14)
Kenin (USA) – Barty (AUS, n°8)
Halep (ROU, n°3) – Swiatek (POL)
Anisimova (USA) – Bolsova (ESP, Q)

Stephens (USA, n°7) bat Muguruza (ESP, n°19) : 6-4, 6-3
Konta (GBR, n°26) bat Vekic (CRO, n°23) : 6-2, 6-4
Vondrousova (RTC) bat Sevastova (LET, n°12) : 6-2, 6-0
Martic (CRO, n°31) bat Kanepi (EST) : 5-7, 6-2, 6-4

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *