La belle aventure de Burel s’arrête là

Clara Burel a chuté face à la Chinoise Zhang Shuai au troisième tour (7-6, 7-5), après un combat intense. Mais la Française, 357e mondiale, sort la tête de haute. A 19 ans, elle a réussi son premier Roland-Garros.

Clara Burel - Roland-Garros 2020, 3e tour

Roland-Garros, troisième tour

Zhang bat Burel 7-6, 7-5

  • L’info principale : Zhang Shuai est venue à bout de la jeune espoir française Clara Burel après un combat acharné.
  • Vous apprendrez aussi : Burel, 357e mondiale, a été battue au terme d’un second set marqué par sept breaks.
  • Pourquoi vous devriez lire cet article : Pour son premier Roland-Garros, la Française de 19 ans a expliqué vouloir revivre d’aussi belles semaines dans le futur.

Toutes les belles histoires ont une fin. Mais Clara Burel aurait aimé faire durer la sienne un peu plus longtemps. Au moins jusqu’en deuxième semaine de son premier Roland-Garros. Elle a vu ses rêves s’envoler dans la poussière de l’ocre parisien, face à Zhang Shuai, 31 ans et numéro 39 mondiale, qui n’a jamais rien lâché. Comme la Française de 19 ans, 357e mondiale. Et le duel fut intense (7-6, 7-5). Burel gardera en mémoire cette semaine parisienne qu’elle a marquée de son empreinte. Elle sort la tête haute.

« J’ai eu des balles de set, donc je ne suis pas passée loin, a-t-elle admis, tête baissée, juste après la rencontre. J’ai manqué de justesse dans les points importants. Je crois qu’elle a juste été meilleure que moi sur les points décisifs. »

Clara Burel - Roland Garros 2020

Burel : “J’espère revivre d’aussi belles semaines que celle-ci”

Burel aurait pu mener rapidement un set à zéro. Après avoir breaké dès la première mise en jeu de Zhang, elle a obtenu trois balles de set sur le service de la Chinoise, à 5-3. Mais elle n’a jamais concrétisé. La 39e mondiale est revenue au score en profitant des faiblesses mentales de la jeune Française. Et elle a profité de quatre fautes directes de Burel dans le jeu décisif pour empocher la première manche.

Sept breaks entre Burel et Zhang

Tout s’est accéléré dans le deuxième set. Et les quelques centaines de personnes présentes dans les tribunes du court Simonne-Mathieu ont fait regoûter à cette chaleur habituelle des matchs serrés à Roland-Garros, devant des gradins remplis. Rapidement breakée (2-1), Burel a réussi à recoller deux jeux plus tard (3-3), grâce à des coups puissants depuis le fond du court. Jusqu’à la balle de match de Zhang, les deux joueuses n’ont plus jamais remporté leur service. Il y a eu sept breaks dans la deuxième manche !

Burel n’a craqué que dans la dernière mise en jeu de la Chinoise. Sans doute que le poids des 318 places au classement WTA qui la séparaient de Zhang ont joué « J’espère revivre d’aussi belles semaines que celle-ci », a soufflé Burel après le match.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *