Djokovic facile (et un peu tendu) pour son entrée en lice

Novak Djokovic a facilement disposé de Tennys Sandgren pour son premier tour à Roland-Garros mardi (6-2, 6-4, 6-2). Le Serbe s’est imposé en pile deux heures dans la toute première night-session de l’histoire du tableau masculin.

Novak Djokovic at Roland-Garros in 2021

Sans briller, mais sans trembler pour autant. Novak Djokovic est entré dans son Roland-Garros en disposant facilement de Tennys Sandgren mardi au premier tour (6-2, 6-4, 6-2). Le Serbe a connu un léger passage à vide, sans conséquence, dans le deuxième set. Le numéro 1 mondial sera opposé au prochain tour à Pablo Cuevas, tombeur de Lucas Pouille (6-3, 6-1, 6-3).

Programmé en night-session sur le court Philippe-Chatrier, une première dans l’histoire du tableau masculin, Djokovic n’avait clairement pas envie de s’éterniser dans la nuit parisienne et a bouclé l’affaire en pile deux heures. Son premier set impeccable était le témoin de son désir de valider rapidement sa qualification pour le tour suivant. Trois petits points perdus sur ses jeux de service, 2/2 sur les balles de break, 11 coups gagnants pour 4 fautes directes : le Djokovic clinique des premiers tours de Grand Chelem était de sortie.

Sandgren a laissé passer sa chance dans le deuxième set

Mais la machine s’est légèrement déréglée au cours de la deuxième manche. Djokovic a commis davantage de fautes et Sandgren a senti le bras se tendre chez son adversaire. L’Américain, 66e mondial et capable de matchs d’anthologie en Grand Chelem (victoire contre Dominic Thiem à l’Open d’Australie 2018, défaite en cinq sets face à Roger Federer à Melbourne en 2020), a alors pris sa chance. Il a tenté davantage, engrangé les coups gagnants et s’est procuré six balles de break (les seules de tout le match pour lui). Sans réussir à en concrétiser une seule, ce qui lui aurait permis de faire douter un Djokovic visiblement vacillant.

Tennys Sandgren at Roland-Garros in 2021
Tennys Sandgren at Roland-Garros in 2021 © AI / REUTERS / PANORAMIC

Le Serbe a retrouvé sa concentration d’entrée de troisième set pour breaker à 1-1 et lâcher un cri de soulagement, comme s’il avait déjà conscience d’avoir fait le plus dur. Sandgren l’a aussi bien aidé, en se montrant bien moins précis et en lui offrant des points faciles (12 fautes directes). Djokovic a passé le test de la night-session à huis-clos et de sa configuration particulière. Il devrait passer son tour jeudi. Et ce ne sera certainement pas pour lui déplaire.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *