Blanquer rappelle la règle pour Roland-Garros, à savoir 1000 spectateurs par court pour commencer

Tout en affirmant que les autorités discutent avec la FFT d’un aménagement sur mesure, le ministre Jean-Michel Blanquer a rappelé dimanche à Roland-Garros les règles d’affluence applicables à l’édition 2021 : 1000 spectateurs par court à l’ouverture du tournoi le 30 mai.

Roland-Garros 2020, public

Le ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports Jean-Michel Blanquer a confirmé, dimanche, sur le plateau de Stade 2, que l’Etat et la FFT « affinaient les protocoles » sur l’accueil du public lors de Roland-Garros 2021, dans la même logique de « sur-mesure » qu’en 2020. Néanmoins le ministre n’a pas fait de pas en avant vers l’idée d’un régime d’exception qui pourrait permettre aux Internationaux de France d’être un laboratoire du retour de foules massives dans les stade, comme l’idée en a circulé. Le ministre a précisé :

« (Au 30 mai), la règle sera de 35% avec un plafond de 1000 personnes. Mais 1000 personnes par court, ce qui est plus (qu’en 2020). »

Cette règle, par extension, autoriserait Roland-Garros à accueillir environ 5000 personnes par jour pendant la quinzaine : 1000 pour le court Philippe-Chatrier (sur 15.000 places), 1000 pour le Suzanne-Lenglen (sur 10.000 places), 1000 sur le court Simonne-Mathieu (5000 places), mais aussi 35% des 2200 places du court n°14 et des 1500 places du court n°7, notamment.

Le protocole national prévoit, à partir du 9 juin, c’est-à-dire au dernier jour des quarts de finale, un passage à 65% de chaque stade avec plafond à 5000 spectateurs, jauge envisageable pour les demies et la finale. En 2020, un maximum de 1000 personnes par jour avait été accueilli.

Les night session en discussion

Jean-Michel Blanquer n’a pas davantage garanti la présence de public au cours des night sessions en raison du couvre-feu à 21 heures entre le 19 mai et le 9 juin.

« Au moment où nous parlons, c’est la règle générale. Est-on capable de mettre en place un système de justificatifs ? Ça fait partie des choses qui se discutent. Il y a des points à affiner. On a des grands principes. Maintenant on affine les protocoles. »

Roland-Garros 2021 devrait rester ouvert à tous les détenteurs de billets sans considération sur l’état de santé des personnes. Mais le pass sanitaire deviendra rapidement un nouveau sésame pour remplir les stades, a laissé entendre le ministre des Sports.

« Il n’y a pas de vaccin obligatoire (pour Roland-Garros) mais il y a le pass sanitaire qui se profile. Avec votre application Tous anti-COVID, début juin, vous aurez dessus le fait que vous êtes vacciné ou négatif et ça pourra être, dans le futur, une condition pour entrer dans le stade. Le pass sanitaire a un bel avenir dans le sport pour les événements en plein air, il nous permettra d’avoir des milliers de spectateurs dans les stades dès le mois de juin. »

Roland-Garros va s’achever le 13 juin et le pass sanitaire est censé entrer en vigueur le 9 juin. Selon nos informations, la FFR envisage de convaincre les autorités d’accepter 12.000 personnes par jour sur l’ensemble du stade.

Jean-Michel Blanquer rappelle qu’un « pilotage en fonction de la situation signataire » restera en vigueur quand Roland-Garros aura lieu. Le taux d’incidence à Paris (nombre de cas positifs par jour sur 100.000 personnes) était de 250 en septembre 2020 contre 366 en ce moment.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *