Roland-Garros, le récap du tableau masculin : Tsitsipas facilement qualifié, Medvedev en feu, Zverev impressionnant

Votre guide pour tout ce qu’il faut savoir sur la 8e journée de Roland-Garros chez les hommes, avec la qualification de l’outsider numéro un, Stefanos Tsitsipas, et du numéro deux mondial, Daniil Medvedev.

6 juin 2021
Stefanos Tsitsipas - Roland-Garros 2021
  • Ils ont gagné ce dimanche à Roland-Garros (1/8e de finale) : Stefanos Tsitsipas (N.5), Daniil Medvedev (N.2), Alejandro Davidovich Fokina, Alexander Zverev (N.6)
  • Ils ont été éliminés ce dimanche à Roland-Garros (1/8e de finale) : Pablo Carreño Busta (N.12), Christian Garin (N.22), Federico Delbonis, Kei Nishikori
  • Pour suivre toute l’actualité de Roland-Garros, rendez-vous sur cette page
  • Pour suivre les matchs en direct, voir le tableau masculin et le tableau féminin, nous vous recommandons de vous rendre le site officiel du tournoi.
  • Le programme de dimanche est à retrouver ici, celui de lundi ici
  • Et tout ce que vous devez savoir sur le tournoi (informations pratiques, billets, etc.) est disponible dans cet article.

Tsitsipas sans l’ombre d’un doute

Stefanos Tsitsipas (N.5) n’a pas tremblé ce dimanche en huitièmes de finale à Roland-Garros. Le Grec n’a cédé aucun set pour écarter Pablo Carreño Busta (N.12), 6-3 6-2 7-5. C’est son deuxième quart de finale Porte d’Auteuil, le quatrième de sa carrière en Grand Chelem. Grâce à ses 41 coups gagnants (pour seulement 17 fautes directes), le natif d’Athènes n’a fait qu’une bouchée de son adversaire, malgré un break concédé d’entrée dans la troisième manche. Pour une place dans le dernier carré, il devra se défaire de Daniil Medvedev ou Christian Garin qui s’affrontent en ce moment.

Ma performance a été bonne. Mentalement, j’ai été très présent sur le match, que je serve ou non. J’étais concentré dans le match. J’ai déroulé le jeu que je voulais. Pour les Grands Chelems, il s’agit avant tout d’endurance, d’être là, présent, de faire son travail, de bien le faire. Il faut être là tous les jours, que ce soit pour un entraînement ou pour un match, c’est exigeant. Cela demande beaucoup d’efforts, d’attention. Je suis devenu plus mûr et j’étais amené à aimer vraiment cette routine-là. C’est très exigeant, mais le sport est avant tout une question de discipline. C’est la raison pour laquelle il devient aussi spectaculaire.

Medvedev en état de grâce

Daniil Medvedev déteste-il vraiment la terre battue ? Si oui, cela ne s’est pas vu ce dimanche. Face à Christian Garin, spécialiste de la surface, le numéro deux mondial a impressionné. Un match référence sur surface ocre. Une victoire en 2h04, 6-1 6-2 7-5 pour le Russe qui se qualifie pour ses premiers quarts de finale Porte d’Auteuil.

Grâce à deux coups droits sensationnels qui lui ont permis de prendre le service de son adversaire à 5-5 dans la troisième manche, Medvedev rejoint Tsitsipas pour une place en demi-finales. Le natif de Moscou mène 6-1 dans leurs confrontations (2-0 en Grand Chelem, dont la dernière en demi-finales à l’Open d’Australie 2021).

“J’ai appris qu’à Roland-Garros, cela va vite, les rebonds sont rapides, et il faut jouer quasiment comme si c’était sur du dur. J’ai déjà dit aussi plusieurs fois que j’aime les balles ici, à Roland-Garros. Ce que j’ai appris, c’est que je peux bien me déplacer sur terre battue. A Paris, avec ces balles, avec ces conditions, ce que j’arrive à faire, c’est sortir des coups qui ne permettent pas à l’adversaire de me contre-attaquer. C’est bien parce que je peux bien me déplacer sur terre battue. Voilà ce que j’ai appris.”

J’espère que le public français sera de mon côté, ça va beaucoup m’aider. J’espère que les gens vont se dire : Ok il parle français, il est sympa, on est pour lui.

Daniil Medvedev, sur le court, après sa victoire face à Christian Garin, en huitièmes de finale.

Davidovich Fokina : premier quart de finale en Grand Chelem

Déjà huitième de finaliste à l’US Open l’an passé avant ce Roland-Garros 2021, Alejandro Davidovich Fokina s’est qualifié pour son premier quart de finale en Grand Chelem. Tombeur de Casper Ruud (N.15) au tour précédent après un match épique, l’Espagnol a confirmé en venant à bout de Federico Delbonis. 6-4, 6-4, 4-6, 6-4 en 2h56.

46e mondial, le natif de Malaga a dû avoir les nerfs solides au moment de boucler l’affaire. A 5-4 sur son service dans l’ultime manche, il s’est retrouvé à 0-40. Grâce à plusieurs coups gagnants, il a enchaîné 5 points consécutifs pour empocher la victoire. Au prochain tour, il affrontera le vainqueur de l’affiche de la soirée entre Alexander Zverev et Kei Nishikori.

Zverev, impressionnant

Alexander Zverev n’a fait qu’une bouchée de Kei Nishikori. Lors de l’affiche programmée en session de nuit ce dimanche, l’Allemand a écrabouillé le Japonais. 6-4, 6-1, 6-1 en 1h54. Impressionnant aussi bien en coup droit qu’en revers, en défense qu’en attaque, la tête de série numéro 6 a complètement écœuré son adversaire.

Menant très vite 3-0, Zverev, qui affrontera Davidovich Fokina en quarts de finale, a vu son rival du soir revenir à 3-3 avant de placer un gros coup d’accélérateur. A partir de 4-4, il a aligné sept jeux consécutifs. Dominateur dans tous les domaines, y compris à la volée et dans le “petit jeu”, il s’est réjoui de sa performance lors de la traditionnelle interview sur le court.

« J’ai fait un match incroyable », a-t-il répondu à Marion Bartoli. « Mes meilleures performances ont été contre Roger, Rafa et Novak, mais celle-ci fait partie du haut de ma liste. J’ai été très agressif pour empêcher Kei de dicter son rythme. Quand je joue mon meilleur tennis, je suis difficile à battre. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *