Nuit de folie à l’US Open : Le record du match féminin le plus long battu deux fois !

Les matchs opposant Elise Mertens à Rebecca Peterson (victoire de la Belge) et Rebeka Masarova à Ana Bogdan (succès de l’Espagnole) ont battu lundi le record du match féminin le plus long à l’US Open, en trois heures et 40 minutes. La précédente marque datait de 2017.

Elise Mertens at San José in 2021

L’US Open 2021 est parti fort. 12 des 32 matchs disputés lundi dans le tableau masculin sont allés au bout des cinq sets, et la moitié a été remportée par un joueur qui était mené deux manches à rien. Les premières rencontres du tournoi féminin ont aussi offert leur lot d’émotions fortes. Quatre se sont terminées au tie-break du troisième set et, fait incroyable, deux ont battu le précédent record du match le plus long de l’histoire à l’US Open.

La marque précédemment établie par Shelby Rogers et Daria Gavrilova, au deuxième tour en 2017 (7-6, 4-6, 7-6), était fixée à trois heures et 33 minutes. Elise Mertens et Rebecca Peterson sont restées six minutes de plus sur le court, avec à la clé une victoire de la Belge, tête de série numéro 15 (3-6, 7-6, 7-6). Rebeka Masarova et Ana Bogdan ont passé exactement le même temps que Mertens et Peterson sur le terrain, à savoir trois heures et 40 minutes. L’Espagnole, 231e mondiale et issue des qualifications, est venue à bout de la Roumaine après trois manches et autant de tie-breaks (6-7, 7-6, 7-6).

Il a manqué toutefois cinq minutes à ces deux rencontres pour intégrer le Top 10 des matchs féminins les plus longs de l’histoire. Ce n’est même pas la rencontre la plus longue de la saison sur le circuit WTA, puisque Sara Sorribes Tormo et Camila Giorgi avaient bataillé pendant trois heures et 51 minutes au premier tour du tournoi de Rome. L’Espagnole était sortie vainqueure de ce duel épique (7-6, 6-7, 7-5).

L’US Open, le record le plus “court” des tournois du Grand Chelem

L’US Open est aussi le tournoi du Grand Chelem qui a le record le plus “court” du match le plus long. L’Open d’Australie détient le record absolu, avec la rencontre ayant opposé Francesca Schivone à Svetlana Kuznetsova en huitième de finale en 2011 (victoire de l’Italienne 6-4, 1-6, 16-14, après 4h44′ de match). Le record à Roland-Garros est détenu par Virginie Buisson et Noëlle van Lottum, un match du premier tour de l’édition 1995 (succès de la Française 6-7, 7-5, 6-2, en 4h07′). C’est aussi en 1995 que Wimbledon a accueilli son match féminin le plus long, entre Chandra Rubin et Patricia Hy-Boulais (victoire au deuxième tour de l’Américaine 7-6, 6-7, 17-15, en 3h45′).

Le match féminin le plus long de l’histoire remonte à 1984 et s’était étendu sur six heures et 31 minutes. Vicki Nelson-Dubnar et Jean Hepner n’avaient pourtant disputé que deux sets au premier tour du tournoi de Richmond, pour sceller la victoire de la première (6-4, 7-6). Mais le tie-break de la deuxième manche avait duré à lui seul une heure et 47 minutes, avec un échange de 643 coups et 29 minutes en son sein.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *