Le protocole sanitaire dévoilé par l’US Open

En marge de l’annonce des engagés pour l’US Open, la Fédération américaine a dévoilé le protocole sanitaire qui sera mis en place durant le tournoi, et qui vaudra également pour le Masters 1000 de Cincinnati.

US Open

Le fiasco sanitaire de l’Adria Tour a-t-il influencé l’USTA pour son protocole pendant la tournée américaine ? Pas impossible. Pandémie de coronavirus oblige, depuis que le sport a repris ses droits, chaque événement s’accompagne désormais d’un protocole sanitaire, souvent très strict à respecter pour les participants. La tournée américaine – Masters 1000 de Cincinnati et US Open – ne dérogera pas à la règle.

DJoko adria tour

Un joueur testé positif écarté du tableau

Le protocole sanitaire pour l’US Open, qui aura lieu du 31 août au 13 septembre, a été dévoilé par la Fédération américaine de tennis (USTA) mardi, en marge de l’annonce des participants. Il vaudra également pour le Masters 1000 de Cincinnati, programmé une semaine avant le Grand Chelem sur ces mêmes courts de Flushing Meadows.

Dès leur arrivée, joueurs et joueuses et leur entourage seront testés. Un autre test aura lieu 48 heures plus tard, puis tous les quatre ou sept jours “en fonction des anticorps présents”, est-il écrit dans le protocole.

Un joueur sera immédiatement écarté du tableau s’il est testé positif au Covid-19 pendant le tournoi et devra se soumettre à un isolement de 10 jours. Il sera poussé à 14 s’il s’agit d’un joueur ayant partagé la chambre d’une personne testée positive. Ce joueur devra également se retirer du tournoi. Le nombre de tests positifs qui entraîneront l’annulation de l’ensemble de la compétition est à déterminer.

Un entourage de trois personnes maximum

L’entourage du joueur ou de la joueuse est limité à trois personnes. Mais l’accès aux zones de compétition, aux vestiaires, aux restaurants et aux salons sera limité au joueur plus un membre de son entourage.

Un invité contaminé sera lui aussi immédiatement mis à l’écart, avec la certitude de voir également son accès refusé pour l’édition 2021. L’USTA a également prévu d’exclure sur le champ un joueur (ou un invité) qui s’aventurerait hors de la bulle sanitaire définie pour l’événement. Seule une autorisation écrite exceptionnelle permettra d’en sortir sans être écarté.

Hôtel officiel ou résidence privée

Enfin, pour se loger, deux options sont possibles : hôtel officiel ou résidence privée, à condition qu’elle soit validée par la Fédération américaine. Dans les foyers privés, les athlètes sont tenus de payer une sécurité 24 heures sur 24 et de fournir à l’USTA « l’accès aux informations de sortie et d’entrée de sécurité externe ».

Ces mesures ont d’ailleurs poussé l’ATP, pas du tout d’accord avec la fermeté du protocole, à menacer de retirer les points du tournoi si ces consignes étaient maintenues. L’instance internationale ne voit pas en revanche d’un mauvais œil que toute entorse au protocole sanitaire soit assortie d’une amende à payer pour les contrevenants.

Autant de règles strictes qui n’ont pas convaincu l’ensemble des joueurs et joueuses du circuit. A commencer par Rafael Nadal, principal absent de cet US Open 2020 qui se disputera dans des conditions de sécurité drastiques. De quoi peut-être allonger encore davantage ces prochains jours la liste des forfaits.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *