le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Nadal, jeu sur courant alternatif et nez en sang, se sort d’un drôle de match face à Fognini et rejoint Gasquet au troisième tour

Rafael Nadal s’est imposé trois manches à une (2-6, 6-4, 6-2, 6-1) face à Fabio Fognini vendredi, et affrontera donc Richard Gasquet au troisième tour.

Rafael Nadal, US Open 2022 Rafael Nadal, US Open 2022 ; AI / Reuters / Panoramic

On voulait un remake du match épique de 2015, on n’a pas été exaucé malheureusement. Le deuxième tour entre Rafael Nadal et Fabio Fognini est vite entré dans la catégorie des quelques matches par an où on a hâte que ça s’arrête.

Après les deux premiers sets, surtout, car sur les deux derniers, l’Espagnol a suffisamment haussé son niveau de jeu pour assurer un meilleur spectacle. Dommage que, sans qu’on comprenne vraiment pourquoi, on ait perdu Fognini une fois qu’il a mené 6-2, 4-2.

“Je ne comprends pas pourquoi j’ai si mal démarré alors que je me sentais très bien avant le match”, a lui-même indiqué Nadal après le match.

S’il avait tenu la barre et rencontrer le Nadal des deux derniers sets, là oui on aurait eu un match. L’Espagnol Rafael Nadal, tête de série n°2 et 3e joueur mondial, s’est donc imposé jeudi en fin de night session face à l’Italien (2-6, 6-4, 6-2, 6-1) et affrontera désormais une de ses meilleures victimes, Richard Gasquet (17-0) pour une place en huitièmes de finale.

Cette rencontre a mis fin à la quatrième journée et au deuxième tour masculin chez les hommes. Le tableau a perdu Hubert Hurkacz (8), Grigor Dimitrov (17), Borna Coric (25) et Miomir Kecmanovic (32) dans la journée de jeudi.

En attendant, on ne sort pas plus éclairé sur le niveau de jeu maximum que “Rafa” va pouvoir atteindre à New York. Il a commis un nombre invraisemblable de fautes directes pour lui : 17 lors des 11 premiers jeux, 16 dans le deuxième set pour 3 coups gagnants (23 pour 8 côté Fognini).

Et ses statistiques au service ne sont pas bien meilleures avec dix balles de break à sauver et un pourcentage global de 61% de premières balles. Mais il a assuré l’essentiel en se révoltant en milieu de deuxième set, prouvant qu’il en avait sous le pied : combien exactement, on ne sait pas. Mais on a vu à Roland-Garros que parfois ça peut passer quand même !

Rafael Nadal, US Open 2022
Rafael Nadal, US Open 2022 ; AI / Reuters / Panoramic

Le nez a failli y passer…

Et comme il était vraiment temps que ce match s’arrête, il a fini sur un accident qui aurait pu avoir de bien plus graves conséquences. A 3-0 dans la dernière manche, en tentant de rattraper une balle côté revers, Nadal a vu sa raquette lui échapper des mains, rebondir sur le sol et revenir le cogner sur le haut du nez.

Douleur, sang, interruption et soins. “Sur le coup, j’ai eu très mal et je pensais m’être cassé le nez”, a indiqué Nadal. Au final, il semble que ce ne soit pas trop grave mais décidément ce match avait décidé de partir dans tous les sens. A voir à froid quand même si ce nez confirmera avoir encaissé le choc sans trop de dommages.

Rafael Nadal, US Open 2022
Rafael Nadal, US Open 2022 ; AI / Reuters / Panoramic

Au tour précédent, l’Espagnol de 36 ans s’était imposé contre la wild card australienne Rinky Hijikata (4-6, 6-2, 6-3, 6-3). Fognini, 60e mondial, avait lui battu le Russe Aslan Karatsev (1-6, 5-7, 6-4, 6-1, 6-4) et c’est peut-être aussi ce match âprement disputé qui peut expliquer que Fognini ait disparu si vite dès que Nadal a un peu appuyé sur l’accélérateur.

Les autres affiches du deuxième tour à l’US Open (Grand Chelem, USTA Billie Jean King National Tennis Center, dur, 40.560.000 USD, les résultats s’affichent du plus récent au plus ancien) :

  • Frances Tiafoe (N.22) – Jason Kubler : 7-6 [3], 7-5, 7-6 [2]
  • Ilya Ivashka – Hubert Hurkacz (N.8) : 6-4, 4-6, 7-6 [5], 6-3
  • Denis Shapovalov (N.19) – Roberto Carballes Baena : 6-4, 4-6, 6-3, 6-2
  • Richard Gasquet – Miomir Kecmanovic (N.32) : 6-2, 6-4, 4-6, 6-4
  • Diego Schwartzman (N.14) – Alexei Popyrin : 7-6 [3], 7-5, 7-6 [6]
  • Brandon Nakashima – Grigor Dimitrov (N.17) : 7-6 [5], 7-5, 6-3
  • Andrey Rublev (N.9) – SoonWoo Kwon : 6-3, 6-0, 6-4
  • Lorenzo Musetti (N.26) – Gijs Brouwer (Q) : 6-7 [1], 6-3, 6-4, 6-2
  • Cameron Norrie (N.7) – João Sousa : 6-4, 6-4, 7-6 [4]
  • Carlos Alcaraz (N.3) – Federico Coria : 6-2, 6-1, 7-5
  • Jannik Sinner (N.11) – Christopher Eubanks (Q) : 6-4, 7-6 [8], 6-2
  • Jenson Brooksby – Borna Coric (N.25) : 6-4, 7-6 [10], 6-1
  • Daniel Evans (N.20) – James Duckworth : 6-3, 6-2, 4-6, 6-4
  • Marin Čilić (N.15) – Albert Ramos-Vinolas : 6-3, 7-6 [4], 6-3
  • Daniil Medvedev (N.1) – Arthur Rinderknech : 6-2, 7-5, 6-3
  • Jack Draper – Felix Auger-Aliassime (N.6) : 6-4, 6-4, 6-4
  • Holger Rune (N.28) – John Isner : Rune qualifié (W.O.)
  • Karen Khachanov (N.27) – Thiago Monteiro : 6-3, 6-3, 5-7, 6-4
  • Yibing Wu (Q) – Nuno Borges (Q) : 6-7 [3], 7-6 [4], 4-6, 6-4, 6-4
  • Nick Kyrgios (N.23) – Benjamin Bonzi : 7-6 [3], 6-4, 4-6, 6-4
  • Tommy Paul (N.29) – Sebastian Korda : 6-0, 3-6, 4-6, 6-3, 6-4
  • Alejandro Davidovich Fokina – Marton Fucsovics : 7-6 [3], 5-7, 3-6, 6-0, 7-6 [3]
  • Casper Ruud (N.5) – Tim van Rijthoven : 6-7 [4], 6-4, 6-4, 6-4
  • Daniel Elahi Galan (Q) – Jordan Thompson : 6-3, 2-6, 3-6, 6-4, 6-3
  • J.J. Wolf (WC) – Alejandro Tabilo : 4-6, 7-5, 6-4, 6-3
  • Matteo Berrettini (N.13) – Hugo Grenier (LL) : 2-6, 6-1, 7-6 [4], 7-6 [7]
  • Andy Murray – Emilio Nava (WC) : 5-7, 6-3, 6-1, 6-0
  • Corentin Moutet (LL) – Botic van de Zandschulp (N.21) : 6-4, 1-6, 6-2, 6-4
  • Pedro Cachin – Brandon Holt (Q) : 1-6, 2-6, 6-1, 7-6 [1], 7-6 [6]
  • Alex De Minaur (N.18) – Cristian Garin : 6-3, 6-0, 4-6, 6-2
  • Pablo Carreno Busta (N.12) – Alexander Bublik : 4-6, 6-4, 6-3, 7-6 [5]
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *