La course au Final 4 : Corentin Moutet, l’invité surprise

A deux week-ends de la fin de la phase régulière de l’Ultimate Tennis Showdown, la course aux demi-finales bat son plein. Les quatre joueurs avec un bilan équilibré – Feliciano Lopez, David Goffin, Alexei Popyrin et Corentin Moutet – ont une chance d’accrocher une place dans le dernier carré. Le point sur les forces en présence, à commencer par El Torero Lopez.

Final 4 Race: Corentin Moutet, The Tornado

Six matchs de disputés, encore trois à jouer dans la phase régulière de l’Ultimate Tennis Showdown. Derrière Stefanos Tsitsipas, Matteo Berrettini et Richard Gasquet, quatre joueurs devraient lutter pour la dernière place qualificative pour le Final Four, suite au retrait de Dominic Thiem. Voici les chances de chacun de se qualifier pour les demi-finales.

Arrivé à l’Ultimate Tennis Showdown pour le deuxième week-end en remplacement de Lucas Pouille, blessé au coude droit, Corentin Moutet a montré qu’il y avait sa place. Dans un format intéressant pour son jeu, lui qui n’hésite pas à beaucoup varier et venir au filet, The Tornado a décroché deux larges victoires qui lui laissent encore espérer une possible qualification pour les demi-finales. Mais voilà que les trois Top 10 encore engagés dans le tournoi se dressent sur sa route.

Les + de Moutet

  • Mathématiquement, c’est toujours possible

Lors de ses quatre premiers matchs, Corentin Moutet a décroché deux victoires pour deux défaites. En cas d’égalité entre deux joueurs, le classement de l’UTS est déterminé d’abord par le plus grand nombre de victoires obtenus, puis par le plus faible nombre de défaites. Se qualifier pour les demi-finales, même en ayant joué deux matchs de moins, n’est pas impossible pour le Français. Pour cela, il lui faudra probablement gagner ses trois derniers matchs.

Corentin Moutet, UTS 2020

Il présenterait alors un bilan de 5 victoires et 2 défaites. Si Lopez, Goffin et Popyrin ne remportent pas leurs trois matchs, ils présenteront au mieux un bilan de 5 victoires pour 4 défaites. Moutet leur passerait alors devant au classement.

  • Il a épaté contre Brown et Popyrin

Une patience à toute épreuve contre Popyrin, pour dompter l’Australien 4 quart-temps à 0. De l’audace et un jeu d’attaque parfaitement huilé pour écraser Dustin Brown sur le même score. Moutet a montré qu’il était capable de jouer du très bon tennis sur le dur rapide de la Mouratoglou Academy. Il a aussi les armes pour aller chercher des trois points avec la carte “Coup gagnant compte triple”, comme il l’a fait contre Popyrin, Brown et Gasquet.

Les – de Moutet

  • Un calendrier d’enfer

Si le classement donne légitimement à Moutet l’espoir d’une qualification pour les demi-finales, il suffit de jeter un oeil à son calendrier pour qu’il s’envole presque instantanément. Lors de ses trois derniers matchs, Moutet va affronter les trois Top 10 encore engagés après le forfait de Thiem.

Le jeune Français a rendez-vous samedi avec David Goffin, qui l’a déjà battu deux fois en Grand Chelem. Puis Moutet affrontera dimanche Tsitsipas, leader du classement de l’UTS, et son dauphin Matteo Berrettini lors de la dernière journée de la phase régulière. Si The Tornado veut voir le dernier carré, il doit remporter ces trois matchs. Pour lui, qui n’a jamais battu un Top 10, en gagner un serait déjà un mini-exploit.

Sa chance, c’est que Berrettini a confirmé sa participation au Thiem 7’s du 7 au 11 juillet. L’Italien pourrait ne pas disputer son dernier match de l’UTS le 11 juillet et son éventuel remplaçant serait forcément d’un calibre inférieur.

  • Trop d’irrégularité

Moutet a impressionné lors de ses victoires saillantes face à Popyrin et Brown. Mais au lieu de poursuivre sur sa lancée face à Richard Gasquet, le 75e joueur mondial s’est autodétruit. Dès les premiers points du match, il a affiché une nervosité qui n’a cessé de grandir et de polluer son jeu. Alors qu’il avait eu Brown et Popyrin à l’usure, en étant plus régulier qu’eux, il s’est déréglé dimanche dernier, commettant 25 fautes directes et 8 double fautes. Ce match, Moutet l’a perdu tout seul.

Son atout imparable : Son insouciance.

Notre % de chance de voir The Tornado en demi-finale : 5%

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *