le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Moutet a joué avec le feu avant de venir à bout de Rune

Corentin Moutet a vacillé après avoir remporté les deux premiers quarts-temps de son match contre le nouveau Holger Rune. Il s’est imposé à la morte subite (3-2), face à un adversaire de 17 ans qui n’avait jamais affronté de membre du Top 100.

Corentin Moutet, UTS 2020 Corentin Moutet, UTS 2020

Holger Rune n’avait jamais joué un membre du Top 100. Presque 800 places séparent même le Danois de 17 ans, 827e à l’ATP et vainqueur de Roland-Garros juniors l’année dernière, de Corentin Moutet, 75e mondial. Le Français a pourtant peiné pour anéantir “The Machine”, qui remplaçait Matteo Berrettini, en Autriche pour le Thiem’s 7 ce samedi, pour son dernier match de l’Ultimate Tennis Showdown. Après avoir remporté les deux premiers quarts-temps, The Tornado est allé chercher la victoire au bout d’une mort subite intense (13-12, 17-12, 8-20, 7-15, 3-2). Le Francilien termine avec trois victoires et quatre défaites à l’UTS. Rune, lui, a montré qu’il avait un brillant avenir.

Lors des deux premiers quarts-temps, Moutet a dû se dire que son après-midi allait se passer tranquillement. Face à Rune, le Français a pu user de l’inexpérience du Danois pour l’assommer de ses coups droits. Il a remporté les deux premières manches comme cela.

Rune est monté sans arrêt au filet et Moutet l’a contré grâce à des passings en force. Même lorsque le Danois utilisait sa carte UTS « coup gagnant vaut trois points ». La première manche s’est jouée sur un point décisif, que Moutet a remporté sur une balle trop longue de Rune.

« C’est stressant de jouer face à un joueur jeune comme cela, a décrit The Tornado aux commentateurs de l’UTS. C’est différent par rapport à mon jeu. Je dois m’adapter. »

Moutet s’est adapté dans le deuxième quart-temps, qu’il a glané en usant de ses coups droits puissants. Rune restait immobile sur plusieurs d’entre-eux.

Séance de « yoga » avec les commentateurs pour Moutet

La situation s’est compliquée pour lui dans le troisième quart-temps. Notamment parce que Rune a mieux maîtrisé ses montées au filet. Comme sur cette amortie en finesse, sur laquelle Moutet a applaudi. Le Français a même regardé son entraîneur pour lui faire les gros yeux. Il n’avait pas fini d’être étonné par Rune.

« C’est fabuleux d’être ici, a soufflé aux commentateurs Rune, accompagné à l’UTS par ses parents. J’ai vu que ma mère, dans la tribune, m’a demandé d’utiliser plus mon coup droit que mon revers. Je l’ai écoutée, et ça a fonctionné ! »

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/UTShowdown/status/1281967702706356226?s=20″]

Le Danois a poussé Moutet à la mort subite en remportant le quatrième quart-temps, toujours grâce à des volées étouffantes pour le Français, qui s’est agacé :  « Je peux pas mettre une balle trois fois de suite dans le terrain !, s’est-il écrié. J’ai aucune assurance. »

Ce qui valait bien une (nouvelle) séance de yoga, en plein match. Sa première était avec son coach Romain Bastide, contre Stefanos Tsitsipas. Cette fois-ci, The Tornado l’a pratiquée avec les commentateurs britanniques de l’UTS, Pete Odgers et Jenny Drummond. « Respirons ensemble, les yeux fermés, pendant cinq secondes… », leur a lancé le Français.

Ce qui a payé pendant la mort subite. Après un échange de smashs entre les deux joueurs, Moutet remportait le match sur une balle trop longue du Danois. Il pouvait tirer la langue, serrer le poing. Le 75e mondial a néanmoins tremblé devant un nouveau venu de 17 ans. Un nouveau venu qui ne le restera pas longtemps, tant il a impressionné.

Découvrez l’UTS, la nouvelle compétition qui révolutionne le tennis

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *