Richard Gasquet se sort du piège Corentin Moutet

Dans un duel tendu et agité, Richard Gasquet s’est débarrassé de son compatriote Corentin Moutet (3-1). Le Français, qui a perdu sa place de leader samedi après sa lourde défaite contre Matteo Berrettini (4-0), décroche une quatrième victoire dans l’UTS.

Richard Gasquet, UTS 2020

Un duel plein de “French Flair”. Richard Gasquet a dû user de toute son expérience et de sa spécialité, le revers à une main, pour se débarrasser de son compatriote Corentin Moutet (18-5, 14-15, 12-11, 17-8). Dans le choc des générations de l’Ultimate Showdown Tennis, le Virtuose n’a laissé à son (jeune) compatriote que le deuxième quart-temps. Moutet s’est montré plusieurs fois agacé. Il est peu à peu sorti de son match, pour finir par exploser en vol. Gasquet s’assure ainsi de rester dans le Top 4 au moins jusqu’au week-end prochain.

Dès le début de la rencontre, Gasquet a profité des trop nombreuses erreurs de Moutet. The Tornado a envoyé… six balles dans le filet, en neuf points. Il y avait ainsi 8-1 pour Gasquet après 3 minutes de jeu. Moutet en a jeté sa raquette. Et le Virtuose a insisté jusqu’à la fin de la manche, avec des coups droits qui tétanisaient le jeune Français.

« Ma raquette ne veut pas jouer aujourd’hui, elle est fainéante ! », s’écriait Moutet, lors de l’interview qui suivait la fin du premier quart-temps. « Je ne sais plus comment jouer, on dirait que c’est la première fois que je joue au tennis ! »

« Je n’en mets pas une aujourd’hui, c’est irréel !

Pourtant, dès le deuxième quart-temps, The Tornado a corrigé le tir. Non sans mal. En envoyant encore plusieurs balles dans le filet, Moutet criait sur le court central : « Je n’en mets pas une aujourd’hui, c’est irréel ! »

Corentin Moutet, UTS 2020

Il s’est pourtant battu jusqu’à la fin de la manche, notamment sur une amortie clinique qui laissait sur place Gasquet (11-8). Tout s’est joué sur un point décisif, et Moutet n’a empoché le quart-temps qu’après un smash imparable.

« Je me suis dis : ‘Si tu as la trouille, tu fais un coup-droit sur ce coup-là‘, souriait Moutet après la manche. Il fallait que je sois brave ! J’ai donc tenté le smash ».

Gasquet ne s’est défait de son compatriote que dans les deux quarts-temps suivants. D’abord en remportant de long duels au filet (3-0). Puis en profitant des (nouvelles) erreurs de Moutet. « Je suis complètement nul… complètement nul ! », hurlait-il sur le court, tapant dans sa raquette. Il est même parti en séance de shadow-boxing sur les murs du court. Il avait pourtant réussi à concrétiser une carte UTS « coup gagnant vaut trois points », sur une amortie de génie, qui rebondissait sur le filet (10-9). Cela n’aura pas suffi.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/tennismajorsfr/status/1277246084386033669?s=20″]

Dans le dernier quart-temps, Gasquet a usé de ses revers à une main, sa spécialité, pour tétaniser Moutet, qui a peu à peu abandonné le match.

L’ancien leader accroche une quatrième victoire dans l’UTS, toujours en affichant un beau visage. Il efface sa lourde défaite de la veille, samedi, contre Matteo Berrettini (4-0), lors de laquelle il n’avait pourtant pas démérité. Le Français n’avait jamais affronté son compatriote, de 13 ans son ainé. Une première qui s’est terminée sur un sourire.

Découvrez l’UTS, la nouvelle compétition qui révolutionne le tennis

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *