Richard Gasquet tombe de son trône face à l’intraitable Berrettini

Dans le choc entre les deux premiers au classement de l’UTS, le leader Richard Gasquet est tombé face à un Matteo Berrettini trop solide (4-0). L’Italien est allé chercher la victoire sur un point décisif, dans la troisième manche. Mais le Français ne démérite pas.

Gasquet Berrettini

Même si Richard Gasquet restait sur un week-end majestueux la semaine dernière, vainqueur de Dustin Brown et de Dominic Thiem, le numéro 3 mondial, il n’a rien pu faire face à Matteo Berrettini ce samedi (13-12, 21-11, 12-11, 16-14). Dans le choc au sommet de l’Ultimate Showdown Tennis, entre les deux premiers au classement, le leader s’est lourdement incliné contre le numéro 8 mondial. L’Italien est venu à bout du Biterrois sur un point décisif dans le troisième set.

« Des bombes partout ! » Gasquet ne pouvait pas mieux décrire les lourdes frappes de Berrettini, lorsqu’il s’exprimait au micro des commentateurs de son match. Le numéro 8 mondial n’a pas laissé une seconde de répit au Virtuose. Mais contrairement à son compatriote Benoît Paire, qui s’est incliné plus tôt sur le même score contre Alexei Popyrin, Gasquet n’a jamais lâché. Et plusieurs fois, la rencontre aurait pu basculer de son côté.

Comme quasiment tous les quarts-temps de ce match, le premier a été accroché. Gasquet avait pourtant réussi à prendre une petite avance, à 10-8, profitant de plusieurs erreurs du “Hammer”. Mais l’Italien est revenu au score à quelques secondes de la fin pour ensuite empocher la manche. Gasquet n’a pu que renvoyer dans le filet le service du numéro 8 mondial (13-12). Le duel au sommet portrait toutes ses promesses.

  • « Matteo, avez-vous déjà joué aussi bien dans un quart-temps ? », ont lancé les commentateurs.
  • « Je ne crois pas ! Quand je trouve le déclic, je peux servir parfaitement », leur a répondu l’Italien.

Car Berrettini s’est appuyé sur un service destructeur, qui a plusieurs fois sidéré le Français. Il n’y avait d’ailleurs pas photo dans le deuxième quart-temps. Berrettini a vite pris le large, à 10-6, concluant tous les points en trois échanges maximum. Et quand Gasquet pensait avoir fait la différence en montant au filet, The Hammer répliquait avec des passings tout aussi puissants. L’Italien a même fini pas concrétiser sa carte « coup gagnant vaut trois points »… sur un ace.

Gasquet « Je suis étranglé »

Entre deux quarts-temps, Gasquet avouait aux commentateurs être « étranglé » par les « très, très gros services » de Berrettini. « J’ai beaucoup de pression, c’est dur. »

Il pensait pourtant avoir fait le plus dur dans le troisième quart-temps en menant 6-2, après une volée et un amorti. A 3 minutes de la fin, Gasquet menait toujours de quatre points (10-6), acculant l’Italien grâce à sa spécialité : son revers à une main. Mais peu à peu, Berrettini est remonté, profitant des fautes du Français. Le match s’est dénoué sur un point décisif étouffant. Alors que les dix minutes étaient écoulées, l’Italien a placé un retour sur le service de Gasquet si puissant que le Français ne pouvait que renvoyer la balle dans le filet. Sévère !

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/UTShowdown/status/1276927544470786049?s=20″]

Le quatrième quart-temps, comme le premier et le troisième, s’est lui aussi dénoué au point décisif. Et encore à l’avantage du « Hammer ». Comme toujours, Gasquet avait accroché l’Italien toute la manche.

Le leader n’a pu que s’incliner et laisser son trône de leader à Berrettini. L’Italien, qui est le premier à gagner quatre matchs, se pose incontestablement comme l’un des favoris pour la victoire finale de l’UTS. Il se mesurera dimanche à Dominic Thiem, dans un duel qui sent déjà la poudre.

Découvrez l’UTS, la nouvelle compétition qui révolutionne le tennis

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *