le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Tennis – UTS : Brown le plongeur vient à bout de Moutet à la mort subite

Battu par Benoît Paire samedi, Dustin Brown était sous pression. Face à Corentin Moutet qui s’était lui imposé face à Fernando Verdasco, l’Allemand devait impérativement gagner pour conserver ses chances de qualification. Mission accomplie. Après un match où il a plu des coups spectaculaires, “The Artist” est sorti vainqueur à la mort subite : 18-12 13-17 13-14 19-9 3-1.

Je dois être agressif pour qu’il joue le moins de balles possible parce qu’il peut être très rusé. ” Dans le premier quart-temps, la tactique de Dustin Brown a payé. D’abord mené 6-3, “The Artist” a peu à peu retourné la situation, notamment grâce à ses cartes.  Celle du “prochain point compte double” pour réduire l’écart à 6-5, puis celle du “coup gagnant vaut triple” pour prendre le large avec un service-volée lui permettant de passer de 10-8 à 13-8. Pendant que “The Tornado”, agacé par un raté, envoyer sa raquette valdinguer dans le filet, Brown prenait tranquillement le large pour boucler l’affaire 18-12.

Mais toutes les stratégies, aussi bonnes soient-elles, ne sont pas infaillibles. Dans le deuxième round, Moutet a trouvé la parade. “Même quand j’ai sorti des bons coups, il a répondu avec des frappes encore meilleures “, a détaillé Brown. Si, malmené, ce dernier est dans un premier temps revenu de 3-7 à 9-7 en utilisant d’affilée, et avec succès, ses cartes – celle pour doubler les points, puis celle offrant quatre services consécutifs -, il a finalement dû baisser pavillon. Globalement dominé à l’échange, “The Artist” a été pris dans la tempête. 17-13 pour “The Tornado”.

Je joue mal, p**** de m**** ! Qu’est-ce que je joue mal ! ” Tel a été le leitmotiv du Français pendant ce troisième acte. Trompeur. S’il a, par brefs instants, perdu son sang-froid, Moutet a poursuivi sa marche en avant. La main chaude, réussissant notamment trois lobs caressés, il a fait la différence en fin de manche. Après un coude à coude jusqu’à 10-10, il s’est échappé pour mener 14-11 et finalement s’imposer 14-13 après un ultime point sans enjeu. “Je ne suis pas en colère, j’exprime seulement mes émotions, je ne suis pas un robot a-t-il ensuite confié aux commentateurs. S je les garde en moi, ce n’est pas bon. Ça doit sortir. Parfois j’ai l’air énervé, parfois j’ai l’air calme. Je dois trouver le juste milieu.

Au cours de la quatrième manche, le combat a tourné court. Rapidement décroché et sur les nerfs en raison d’un revers défaillant, Moutet a laissé filer. Au point de s’incliner 19-9. “Je ne mets pas un revers ! Alors que je m’applique, s’est-il époumoné en se tournant vers son coach. Même dans ma chambre je m’applique, et je n’en mets pas un. Comment tu expliques ça ?! ” Comme samedi, “The Tornado” se voyait donc obligé de jouer une mort subite : le premier à gagner deux points de suite s’impose. S’il en était sorti vainqueur face à Fernando Verdasco, cette fois, il a craqué. Hors de lui après un nouveau revers manqué à 1-1, il en a explosé sa raquette. Dès l’échange suivant, Dustin Brown a conclu. En beauté. Confondant peut-être le bleu du court avec celui d’une piscine, “The Artist” a réussi un plongeon épastrouillant pour poser une volée croisée. Au bout du compte, sa tactique s’est révélée gagnante.

UTS2 (week-ends des 25-26 juillet et 1er-2 août)
Groupe A
1 – Richard Gasquet (FRA) : 1 victoire, 0 défaite, 4 sets gagnés, 0 set perdu
2 – Feliciano Lopez (ESP) : 1 victoire, 0 défaite, 3 sets gagnés, 1 set perdu
3 – Alexei Popyrin (AUS) : 0 victoire, 1 défaite, 1 set gagné, 3 sets perdus
4 – Grigor Dimitrov (BUL) : 0 victoire, 1 défaite, 0 set gagné, 4 sets perdus

Groupe B
1 – Benoit Paire (FRA) : 1 victoire, 0 défaite, 3 sets gagnés, 1 set perdu
2 – Corentin Moutet (FRA) : 1 victoire, 1 défaite, 5 sets gagnés, 5 sets perdus
3 – Dustin Brown (ALL) : 1 victoire, 1 défaite, 4 set gagné, 5 sets perdus
4 – Fernando Verdasco (ESP) : 0 victoire, 1 défaite, 2 sets gagnés, 3 sets perdus

>>> Chaque joueur dispute trois matchs. Le vainqueur de chaque groupe se qualifie pour les demi-finales et rejoint ainsi Alexander Zverev et Félix Auger-Aliassime, d’ores et déjà qualifiés pour le dernier carré.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *