Elliot Benchetrit : 3 minutes pour mieux connaître “The Underdog”

Elliot Benchetrit est l’un des joueurs les moins bien classés à disputer la première édition de l’Ultimate Tennis Showdown. Mais il a prouvé qu’il était bien plus qu’un simple outsider.

9 juillet 2020

Il est arrivé remplaçant, puis il s’est fait sa place parmi les titulaires. Elliot Benchetrit, 21 ans et 208e joueur mondial, n’a disputé que 5 matchs depuis le début de l’Ultimate Tennis Showdown, contre 8 pour la plupart de ses adversaires. Malgré ce handicap, “The Underdog” a joué le jeu à fond et a surpris, en proposant un tennis décomplexé et en imposant sa puissance à l’échange. Benchetrit a atteint son meilleur classement (198e) en février dernier, après être sorti des qualifications et avoir participé au premier tour de l’Open d’Australie pour la première fois. Lors de l’UTS, Benchetrit a démontré qu’il avait les armes pour créer la surprise et poser des problèmes à beaucoup de joueurs.

1- Service

Du haut de son mètre 93, Elliot Benchetrit récolte beaucoup de points gratuits grace à son service. Puissant et précis, le service de “The Underdog” est très difficile à lire, et à retourner.

“Mon service sur terre battue est mon meilleur service. Sur dur, j’utilise plutôt mon service slicé. Mes services me font gagner des points gratuits lors de matchs importants. C’est pour ça que je suis heureux de les avoir.”

Elliot Benchetrit - UTS

2- Coup droit décroisé

Si l’adversaire arrive à retourner le service de Benchetrit, le Français s’appuie sur sa deuxième arme, le coup droit. Rapide malgré sa grande taille, “The Underdog” essaye de se décaler le plus souvent possible sur son coup droit pour jouer fort et décroisé, sur le revers de son adversaire.

“Il m’est très utile car je peux le recouvrir ou frapper à plat. Je sais l’utiliser de manière variée. J’essaie d’utiliser mon coup droit le plus possible. Je me décale dès que je peux pour ne pas utiliser mon revers. C’est un coup droit lasso qui peut déstabiliser les adversaires. Il est dangereux.”

3- L’amortie

Benchetrit est un joueur puissant, mais il aime varier, car il a une très bonne main. “The Underdog” est bon dans le petit jeu et aime surprendre ses adversaires, souvent loin de leur ligne de fond de court pour défendre face à lui.

“Un nouvel adversaire, qui joue contre moi pour la première fois est souvent surpris par ce coup. A l’UTS, les joueurs sont bons depuis la ligne de fond. Mais ils ne sont pas très adroits dans le petit jeu, sur les petits amorties. C’est donc important de les faire courir sur tout le court. L’amortie est un des meilleurs coups pour y parvenir.”

Lire aussi : Elliot Benchetrit : Roland-Garros, Roddick, Maroc… Les 10 questions que vous vous posez sur le Français

Découvrez l’UTS, la nouvelle compétition qui révolutionne le tennis

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *