Insider UTS : Cassaigne, bien plus qu’un coach pour Gasquet

Insider, un long-format diffusé sur la plateforme OTT de l’UTS, s’est intéressé à la relation qui lie Richard Gasquet, double demi-finaliste de cette nouvelle compétition, à son agent et ami proche Julien Cassaigne.

5 August 2020

“T’as eu du mal à t’endormir ?” “Comme d’habitude… Après un match.” Richard Gasquet (50e) ne parle pas uniquement à son agent, mais à un de ses meilleurs amis : Julien Cassaigne, qui l’a accompagné lors des deux premières éditions de l’UTS.

Gasquet et Cassaigne se connaissent depuis près de vingt ans.

“Je l’ai vu arriver comme tout le monde quand il avait 9, 10, 11, 12 ans, souffle Cassaigne au petit déjeuner après la victoire inaugurale de Richie à l’UTS2, contre Alexei Popyrin. On n’a que quatre ans d’écart, on s’est entraînés une fois quand il devait avoir 15-16 ans, moi 19-20. Dans le tennis, quand on n’est pas loin en génération, on se connaît depuis toujours.”

Dans l’intimité de Richard Gasquet

Cassaigne a, comme Gasquet, été joueur professionnel. 385e à son meilleur, en 2003, il a arrêté sa carrière l’année suivante, avant de se lancer dans le sponsoring puis de devenir agent. Outre le Français, il a représenté les intérêts de Caroline Wozniacki, lauréate de l’Open d’Australie 2018 et retraitée depuis janvier 2019.

Il n’est pas rare de voir les deux amis s’entraîner ensemble, surtout pendant l’UTS, à Biot. “Je peux toujours jouer, même si je cours moins qu’avant. On aime jouer ensemble”, a déclaré Cassaigne.

Définition de joueur “dans la zone” : @richardgasquet1 lors du deuxième week-end de l’@UTShowdown. Le leader de l’UTS après quatre journées a produit un tennis de grande qualité pour surprendre Dominic Thiem puis écoeurer Dustin Brown. 🇫🇷🎻🔥 pic.twitter.com/DGZouv4BiV

— Tennis_MajorsFR (@tennismajorsfr) June 23, 2020

Cassaigne a été un précieux soutien pour l’ancien 7e mondial, qui s’est incliné en demi-finale face à Matteo Berrettini lors de l’UTS 1 et au même stade de la compétition contre Felix Auger-Aliassime lors de l’UTS2. “J’essaie de lui donner confiance, de lui rappeler tout ce qu’il a accompli et ce qu’il peut encore faire.” Au vu de son niveau de jeu, le joueur de 34 ans est encore capable de gros coups.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *