Barty encore sur courant alternatif avant le choc contre Krejcikova

Ashleigh Barty (N°1) s’est imposée en deux manches contre Katerina Siniakova au troisième tour de Wimbledon samedi, malgré son inconstance. L’Australienne affrontera en huitième de finale Barbora Krejcikova, sacrée à Roland-Garros.

Ashleigh Barty at Wimbledon in 2021

Ce n’est pas encore une excellente Ashleigh Barty à Wimbledon. Mais l’Australienne dispose d’une marge lui permettant de monter en puissance au fil des tours sans trop avoir à s’inquiéter. Encore inconstante, la numéro 1 mondiale s’est néanmoins débarrassée de Katerina Siniakova en deux sets samedi au troisième tour (6-3, 7-5, en 1h37′). Mais elle devra nécessairement hausser le ton au tour suivant, face à Barbora Krejcikova (N°14), victorieuse du dernier Roland-Garros et actuellement sur une série de 15 victoires consécutives.

Pour préparer ce duel contre une autre Tchèque, qui est d’ailleurs la partenaire de double de Siniakova, Barty pourra s’appuyer sur la solidité affichée pendant une bonne heure sur le Centre Court. 10 petits points lâchés sur ses jeux de service, 11 coups gagnants pour 7 fautes directes : elle était impériale pour en laisser aucune ouverture à son adversaire. Cette dernière avait aussi la mauvaise idée de ne passer qu’une première balle sur deux, et elle a fini par le payer à 3-3 en concédant le break.

Barty ne se faut jamais surprendre en première semaine de Grand Chelem

La bascule paraissait alors faite, d’autant que Barty a rapidement fait le double break dans la seconde manche pour mener 3-0. Mais Siniakova n’a pas lâché, avec son jeu offensif (23 montées au filet) et son attitude décontractée. Au moment où Barty a servi pour la qualification, elle a serré le jeu, malgré trois aces consécutifs de l’Australienne, et a fini par débreaker en sauvant au passage une balle de match. Mais Siniakova a de nouveau cédé son engagement dans la foulée et la tête de série numéro 1 a conclu à sa deuxième opportunité.

En dehors de son abandon à Roland-Garros cette année, Barty n’a plus perdu à la régulière en première semaine de Grand Chelem depuis Wimbledon 2018, à une époque où elle n’avait pas encore intégré le Top 15 mondial. Sa régularité détonne sur le circuit féminin. Et si elle n’a pas encore trouvé la constance nécessaire pour donner sa pleine mesure sur tout un match, elle déniche toujours la clé pour s’ouvrir la porte du tour suivant.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *