Federer veut continuer à jouer, mais attention, à condition de pouvoir être compétitif comme avant

Roger Federer a assuré qu’il n’était pas question de prendre sa retraite dans un futur proche. Mais le Suisse, battu mercredi en quart de finale de Wimbledon, ne s’est pas avancé sur sa présence à Londres pour l’édition 2022.

8 juillet 2021

Oui, il veut continuer à joueur au tennis. Non, il n’est pas certain de revenir à Wimbledon. Oui, il est actuellement loin de ses standards du passé. Roger Federer a laissé des indices quant à son avenir durant la conférence de presse suivant sa défaite en quart de finale de Wimbledon contre Hubert Hurkacz mercredi (6-3, 7-6, 6-0). Et si certaines choses ne sont pas exprimées très explicitement, il est possible que comprendre que Federer a toujours faim de haut niveau mais à condition de pouvoir lieux jouer encore.

1. Federer jouera-t-il à nouveau à Wimbledon ?

Les faits : Roger Federer a disputé son 22e Wimbledon. Il s’est incliné en quart de finale, contre le 18e joueur mondial, Hubert Hurkacz, qui lui a infligé un 6-0 dans la troisième manche. Ce n’est que le deuxième 6-0 encaissé par Federer depuis le début du siècle et Rafael Nadal lui avait infligé le premier à Roland-Garros en finale en 2008. Federer a fait un salut rapide pour répondre à l’ovation du Centre Court. Il aura 40 ans le mois prochain, et l’hypothèse d’une dernière apparition. à Wimbledon est plausible.

A mon âge, vous n’êtes jamais vraiment certain de ce qui vous attend.

Roger Federer

Les mots de Federer : “Je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas. Je dois me poser. Mon objectif a toujours été, l’année dernière et avant encore, de jouer un nouveau Wimblebon. Le but au départ, comme vous le savez, c’était de jouer l’année dernière. Ça n’aurait pas pu se produire, en plus avec la pandémie. J’ai pu le faire cette année, j’en suis très heureux. Je dois prendre quelques jours. Evidemment on va parler un peu cette nuit, de comment je me sens, dans les prochains jours aussi. Que dois-je faire pour être en meilleure forme pour que je puisse être plus compétitif ? Je suis très content d’avoir été aussi loin et d’avoir pu jouer Wimbledon au niveau qui était le mien, après tout ce par quoi je suis passé. Bien évidemment que j’aimerais le disputer de nouveau, mais à mon âge, vous n’êtes jamais vraiment certain de ce qui vous attend.”

2. Est-ce désormais trop dur physiquement pour Federer ?

Les faits : Federer a participé à cinq tournois en quatre mois (trois ATP 250/500 et deux Grands Chelems) et treize matchs, avec neuf victoires, dont sept en Majeurs, pour quatre défaites. Ce programme très progressif n’a pas suffi à le remettre à son meilleur niveau.

Le corps se sent bien dans l’ensemble au sortir des matchs.

Roger Federer

Les mots de Federer: “Je ne suis pas sûr qu’il me faille plus de matchs, pour être honnête, parce que le corps se sent bien dans l’ensemble au sortir des rencontres. Je suis heureux d’en être passé par là, d’avoir encaissé des défaites, essayer de jouer à Paris, à Genève, à Doha et à Halle, pour me mettre en condition de match et en condition physique avant Wimbledon. Je dois clairement être un meilleur joueur si je veux être plus compétitif au plus haut niveau. Je le savais en arrivant. Des joueurs meilleurs vous le rappellent, comme Hurkacz et Felix (Auger-Aliassime), à Halle, l’ont fait. Ça devient dur quand les choses sont plus compliquées physiquement.”

3. La retraite fait-elle partie du plan à court terme de Federer ?

Les faits : Wimbledon était ouvertement l’objectif principal de Federer au cours de sa rééducation après son opération du genou en février 2020. Sa prochaine chance à Wimbledon se présentera dans un an pour le Suisse, qui aura alors près de 41 ans. Il a indiqué qu’il voulait jouer autant que possible jusqu’à l’US Open cette année. Il n’a jamais explicitement parlé de retraite imminente mais l’hypothèse est, de fait, sur la table.

L’objectif est de jouer, bien évidemment

Roger Federer

Les mots de Federer : “Non (je ne parlais pas de retraite, quand je demandais du temps), il me faut juste de la perspective. Vous avez besoin d’un but quand vous vous rééduquez comme je l’ai fait. Vous ne pouvez pas imaginer gravir toute la montagne en une fois. Vous devez y aller par étapes. Wimbledon était la première grosse étape, si vous voulez. Pour moi, maintenant que c’est passé, je dois tout reconsidérer. Vous devez vous asseoir, en parler, ce qui s’est bien passé, ce qui ne s’est pas bien passé, où en est le corps, où en est le genou, où en est la tête. Comme vous pouvez le voir, c’était une bataille pour moi, de toujours faire un effort supplémentaire, surtout quand les choses se compliquent, comme contre Felix à Halle ou aujourd’hui contre Hurkacz. Je savais que ce serait vraiment dur, pour être honnête. Mais je ne dois pas me sentir pressé par vous (les journalistes), ou quiconque d’autre d’ailleurs. Je dois prendre mon temps, prendre la bonne décision, celle que je veux prendre et avec laquelle je suis le plus à l’aise. Voilà où j’en suis. Mais non, je n’espère pas que ça se passe ainsi. L’objectif est de jouer, bien évidemment.

4. Federer a-t-il récupéré à 100% de ses opérations ?

Les faits : Federer a subi deux opérations au genou en 2020 et a pris son temps avant de revenir sur le circuit, en mars 2021. Les résultats de Federer et sa décision de se retirer de Roland-Garros au milieu du tournoi laissent un flou quant à savoir s’il est revenu à 100% ou pas.

Il me manque encore beaucoup de choses dans mon jeu.

Roger Federer

Les mots de Federer : “C’était incroyablement long. J’espérais que la récupération soit plus rapide, pour être honnête. C’était un long chemin, escarpé. Je l’ai déjà dit de nombreuses fois, j’ai aimé ça au final. C’était toujours en progrès. Peu importe si c’était long, on allait toujours de l’avant. Je n’avais jamais fait de rééducation par le passé. J’aime les choses nouvelles, même si c’est peut-être un moment négatif à traverser. Je ne vais pas être déprimé à faire de la rééducation, tant que tu essayes et as un objectif.”

“Le but, c’est d’abord de marcher sans béquilles. Après l’objectif est de pouvoir recommencer à courir. Ensuite c’est de commencer à faire des changements de direction. Enfin vous êtes de retour sur le terrain. Tout ce processus, je l’ai vraiment apprécié. Nous avons toujours souhaité que ça aille plus vite, mais en même temps, nous avions tous décidé avec mon équipe que nous passerions à l’étape suivante une fois que c’est vraiment consolidé, pour éviter toute rechute. Je suis content que nous ayons choisi ce chemin, parce que je n’ai pas connu de rechute. Mais il est évident qu’il me manque des choses dans mon jeu, qui étaient peut-être très simples il y a 10, 15 ou 20 ans, normales à faire pour moi. Mais ce n’est plus naturel désormais.”

“Je dois toujours faire un effort mentalement pour me rappeler ceci ou cela. J’ai beaucoup d’idées sur le court, mais parfois je ne peux pas faire ce que je veux faire. Je pense que c’est une situation piégeuse parfois, dans ces matchs durs contre de supers joueurs. J’ai la sensation d’avoir fait le maximum. Mon staff et moi étions déjà très heureux que j’ai atteint les quarts de finale ici.”

5. Federer jouera-t-il les Jeux Olympiques ?

Les faits : Federer a été sélectionné par le Comité olympique suisse pour disputer les Jeux Olympiques à Tokyo, à partir du 26 juillet. Mais Federer reste sur ce qu’il a dit avant Wimbledon : il prendra sa décision après le tournoi londonien, attendant quelques jours pour se décider.

J’espère faire une annonce le plus tôt possible.

Roger Federer

Les mots de Federer : “Je vais prendre quelques jours et me poser. Je suis désolé si je me répète. J’avais dit que tout serait en attente tant que Wimbledon n’était pas terminé, maintenant c’est le cas. Je n’ai pas pris de décision sur la marche à suivre désormais. Je vais me poser et j’espère faire une annonce le plus tôt possible, pour moi et pour tout le monde, ma famille et mon staff, et aller de l’avant après.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *