Barty fait la passe de deux à Miami en profitant de l’abandon d’Andreescu

Ashleigh Barty a conservé son titre à Miami ce samedi en profitant de l’abandon de Bianca Andreescu en finale (6-3, 4-0 ab.). C’est le 10e titre de sa carrière.

Ashleigh Barty, Miami 2021

WTA 1000 Miami – Finale
BARTY (N.1) bat ANDREESCU (N.8) : 6-3, 4-0 ab.

  • L’information principale : Ashleigh Barty a remporté le WTA 1000 de Miami pour la deuxième fois consécutive.
  • Vous apprendrez aussi : C’est le dixième titre de la carrière de l’Australienne.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Pour comprendre comment Andreescu s’est blessée.

La patronne à Miami, c’est Ashleigh Barty ! Ce dimanche, la numéro un mondiale a remporté son 12e match consécutif en terre floridienne, en profitant de l’abandon de Bianca Andreescu, neuvième mondiale, en finale (6-3, 4-0 ab.). La Canadienne s’est blessée au pied droit en chutant lors de la seconde manche et malgré un temps-mort médical, elle n’a pas pu continuer la partie. En pleurs, Andreescu a d’abord félicité Barty avant de se diriger vers son clan pour trouver du réconfort. Pour l’Australienne, c’est son deuxième sacre de suite à Miami, où elle est invaincue depuis 2018. C’est également le dixième titre de sa carrière.

Une finale entre deux vainqueures de Grand Chelem, le WTA 1000 de Miami avait réservé le meilleur pour la fin. Mais le physique de Bianca Andreescu l’a encore trahi et la Canadienne n’a pas pu aller au bout de la rencontre. Victime d’une chute dans le deuxième set, la neuvième joueuse mondiale s’est blessée au pied droit. Un temps-mort médical pris à 6-3, 3-0 n’a pas suffi pour lui permettre de défendre ses chances. Et après un nouveau break de Barty, Andreescu a fondu en larmes sur le court avant de jeter l’éponge à 6-3, 4-0.

Bianca Adreescu, Miami 2021, final

Barty avait bien débuté la finale

Avant cela, le vent avait malheureusement empêché les deux joueuses de s’exprimer pleinement sur le court. Ashleigh Barty s’est mieux acclimatée et a pris la mise en jeu de Bianca Andreescu dès le deuxième jeu du match pour mener 2-0 puis 3-0.

Dans le dur, la Canadienne a tout de même réagi en effaçant son break de retard pour revenir à 3-2. Mais trop imprécise dans ses frappes (12 fautes directes) et agacée par le vent, la neuvième joueuse mondiale a été vite dépassée par la métronome Barty qui en a profité pour placer son slice de revers à la moindre ouverture et ainsi remporter la première manche.

Cette semaine, Ashleigh Barty en a profité pour rappeler à ceux qui en doutaient qu’elle était bien numéro un mondiale et qu’elle avait les épaules pour assumer ce statut. En battant Azarenka, Sabalenka, Svitolina et Andreescu, l’Australienne a frappé un grand coup et n’a pas volé son titre malgré l’abandon de la Canadienne en finale.

Grâce à ce deuxième sacre à Miami, Barty prend un peu ses distances au classement avec sa dauphine Naomi Osaka. La numéro un mondiale compte désormais 1200 points d’avance avant le début de la saison sur terre battue.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *