Osaka n’y arrive toujours pas, Garcia n’enchaîne pas

Caroline Garcia n’a pas su confirmer son retour victorieux à la compétition lors du tournoi WTA de Rome avec un revers contre Veronika Kudermetova au deuxième tour. Si Ashleigh Barty a su démarrer sa semaine italienne avec une victoire, ce n’est pas le cas de Naomi Osaka, battue par Jessica Pegula.

Le parcours de Caroline Garcia dans le tournoi WTA de Rome s’arrête dès le deuxième tour. Au lendemain de son succès face à Elisabetta Cocciaretto, intervenu après une longue absence, la Lyonnaise n’a pas su enchaîner à l’occasion de son duel avec Veronika Kudermetova (6-4, 6-4 en 1h28’). Cette rencontre qui a tout d’abord commencé par un échange de breaks, la Française parvenant à réagir après avoir perdu son premier jeu de service… avant de concéder son deuxième. A partir de là, la Russe n’a plus été inquiétée, remportant ses quatre mises en jeu suivantes sans concéder le moindre point. Un avantage que la 28eme joueuse mondiale a ensuite confirmé, remportant quasiment sans difficulté les quatre premiers jeux de la deuxième manche et manquant même trois balles de triple break. Combative, Garcia a alors effacé un de ses deux jeux de service de retard avant d’écarter une première balle de match sur sa propre mise en jeu. Ayant même trois opportunités de se relancer totalement dans cette rencontre, la 56eme mondiale n’a pas su s’en saisir et c’est finalement Kudermetova qui a eu le dernier mot et qui aura fort à faire en huitièmes de finale contre la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty.

Caroline Garcia, Rome, 2021

L’Australienne a repris sa marche en avant. Après avoir vu sa série de seize victoires consécutives sur terre battue européenne prendre fin en finale du tournoi WTA de Madrid contre Aryna Sabalenka, c’est à Rome que la numéro 1 mondial a retrouvé le sourire. Mais face à la Kazakhe Yaroslava Shvedova, l’entame de match a été poussive. Barty a été breakée d’entrée et a dû prendre son mal en patience avant de trouver la faille. Menée quatre jeux à deux, elle a alors haussé le ton pour remporter quatre jeux consécutifs et le premier set. Cette série s’est prolongée avec les deux premiers jeux de la deuxième manche, mais c’est alors que Shvedova a pu sortir la tête de l’eau pour effacer son break de retard. Toutefois, Barty n’était pas décidée à perdre trop de temps sur le court et a repris sa domination sans partage. Avec quatre jeux de suite remportés, la tête de série numéro 1 a conclu la rencontre sans coup férir (6-4, 6-1). Dans l’autre moitié de tableau, Karolina Pliskova sera également au rendez-vous. La tête de série numéro 9 du tournoi a eu besoin d’un peu moins de temps que l’Australienne pour venir à bout d’Anastasija Sevastova dans une rencontre durant laquelle, mis à part des derniers jeux compliqués, elle n’a pas été inquiétée (6-2, 6-3). Vera Zvonareva, victorieuse de Petra Kvitova (6-4, 3-6, 6-4), croisera le fer avec la Tchèque pour une place en quarts de finale.

Svitolina, Muguruza, Sabalenka : Ça passe pour elles

Si Barty a su se remettre d’un début de match manqué, ça n’a pas été le cas pour Naomi Osaka. La Japonaise, tête de série numéro 2, voit son passage par Rome s’arrêter alors qu’il venait à peine de commencer. 31eme mondiale, Jessica Pegula s’est imposée en deux manches (7-6, 6-2 en 1h30’) et a surtout su résister en début de match. En effet, l’Américaine a été breakée d’entrée. Mais une fois menée trois jeux à rien, elle a su recoller immédiatement. Osaka a eu trois balles de première manche sur le service de son adversaire sans jamais parvenir à les convertir. Et dans un jeu décisif à sens unique, Pegula n’a eu besoin que d’une seule opportunité pour prendre l’avantage. Si les deux joueuses ont ensuite tenu leurs mises en jeu, c’est bien la 31eme mondiale qui a frappé la première pour mener trois jeux à un. Osaka a alors réagi pour effacer ce break de retard. Mais l’Américaine, sur sa lancée, a alors enchaîné trois jeux remportés consécutivement pour sceller le sort de la rencontre. Ekaterina Alexandrova sera son adversaire pour un billet pour les quarts de finale, suite au forfait de Jennifer Brady, tête de série N°13.

Tête de série numéro 5 du tournoi, Elina Svitolina a également connu une entame de semaine difficile face à Amanda Anisimova. Après avoir breaké dès le premier jeu, l’Ukrainienne a perdu pied face à l’Américaine qui, grâce à une série de six jeux remportés consécutivement, a pu empocher la première manche. Le deuxième set a été une passe d’armes entre les deux joueuses, avec pas moins de six breaks. La 6eme joueuse mondiale a eu le dernier mot pour revenir à une manche partout. Avec le break d’entrée de troisième manche, Svitolina s’est sans doute crue à l’abri. Mais au moment de servir pour le match, elle a vacillé et permis à Anisimova de se relancer. C’est toutefois sur le service de cette dernière que l’Ukrainienne a validé sa qualification pour les huitièmes de finale (2-6, 6-3, 6-4 en 1h40’). Garbiñe Muguruza, tête de série numéro 12, sera sur la route de l’Ukrainienne aux portes des quarts de finale après avoir dominé Bernarda Pera (2-6, 6-0, 7-5). Tête de série numéro 17 à la suite du forfait de Bianca Andreescu, Maria Sakkari a manqué le coche dans une rencontre en trois temps face à Cori Gauff, qui s’impose (6-1, 1-6, 6-1 en 1h47’) et affrontera Aryna Sabalenka, tête de série numéro 7 et tombeuse de Sara Sorribes Tormo (7-5, 6-1), en huitièmes de finale.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *