Serena Williams s’interroge sur son physique et son incapacité à conclure

Serena Williams a été éliminé au troisième tour du Masters de Cincinnati, mardi, par Maria Sakkari. Après avoir été éliminée au même stade pour sa reprise à Lexington, la championne est dans le dur. L’US Open débute dans une semaine.

Serena Williams - Cincinnati

Elle était abattue après son élimination. Serena Williams n’aura pas duré longtemps au tournoi de Cincinnati. Mardi, elle s’est effondrée au troisième set contre Maria Sakkari (5-7, 7-6, 6-1). Comme à Lexington, pour sa reprise après six mois sans compétitions, Williams a été éliminée au troisième tour. A 5-0 dans la dernière manche, la championne de 38 ans était affalée sur son banc, au changement de côté. Des larmes ont coulé sur ses joues. La rencontre n’était même pas terminée. Williams a eu beau, ensuite, sauver sept balles de match, Sakkari a conclu la rencontre sans se précipiter.

« Je ne sais pas ce qui s’est passé dans le dernier set, à vrai dire, a lancé Serena Williams après son match. En jouant de cette manière, c’est dur de rester positif. »

Depuis la reprise du circuit WTA, Williams a joué cinq matchs. Et elle semble déjà accuser le coup physiquement. « Jouer neuf heures en une semaine, c’est trop, a appuyé l’Américaine (après sa semaine à Lexington, elle a passé 5h05 sur le court à Cincinnati). En temps normal, je ne joue pas comme cela. C’est nouveau pour moi. C’est dur. » Mais la vainqueure de 23 Grands Chelem le concède : « J’aurais dû gagner ce match sans contestation. » « Je n’ai aucune excuse, a-t-elle martelé. Je dois comprendre ce qui s’est passé. »

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/CincyTennis/status/1298450986546212871?s=20″]

Williams : « C’est comme sortir avec un mec dont tu sais qu’il craint »

Elle était passée proche d’une victoire en deux sets. Après avoir empoché la première manche (7-5), Williams a été poussée au tie-break, où elle a été à deux points de remporter le match. Mais elle n’a jamais conclu. Avant de s’écrouler dans la dernière manche.

« J’ai eu des opportunités de gagner, a-t-elle reconnu. Bien sûr, j’ai eu des crampes, mais je n’aurais pas dû me retrouver dans cette situation. C’était compliqué mentalement. Je savais que le match m’échappait, et mes jambes sont devenues de plus en plus fatiguées. C’est de ma faute. Je me suis moi-même mise dans cette situation. C’est comme sortir avec un mec dont tu sais qu’il craint. Comme si je devais me débarrasser de ce type. »

Williams a pourtant l’objectif de remporter l’US Open, dans une semaine. Elle égalerait le record de 24 Grands Chelems de Margaret Court. « Je dois recommencer à apprendre la manière de gagner de gros points, a-t-elle expliqué. Depuis janvier, je suis souvent passée à un point de remporter des matchs. Si je pouvais me concentrer pour remporter ce point, ça serait bien mieux. » Réponse dans une semaine.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *