Simona Halep en 10 questions – Ion Tiriac, coach, Federer

Double vainqueure en Grand Chelem, Simona Halep est une star bien au-delà du tennis en Roumanie. Voici tout ce que vous devez savoir sur elle.

Simona Halep with her 2019 Wimbledon trophy in Bucharest

Vous pouvez suivre Simona Halep sur Twitter, Instagram and Facebook.

Quand est née Simona Halep ?

Simona Halep est née le 27 septembre 1991, à Constanta, en Roumanie. Elle vit toujours dans la cinquième ville la plus peuplée du pays.

De quelle nationalité est-elle ?

Halep est roumaine. Son père Stere a joué au football dans les divisions inférieures de Roumanie. Halep a un frère, Nicolae, de cinq ans son aîné. Elle a joué un rôle-clé dans l’ascension de la Roumanie jusque dans le Groupe mondial de Fed Cup, après avoir pris participé à deux promotions. Halep a guidé son équipe nationale jusqu’en demi-finale de la Fed Cup 2019, s’inclinant contre la France au terme du double décisif qu’elle disputait avec Monica Niculescu, contre Caroline Garcia et Kristina Mladenovic.

Simona Halep's after Romania's loss in 2019 Fed Cup semi-final against France

Quelle est sa taille ?

Simona Halep fait 1,68m, d’après sa fiche sur le site officiel de la WTA. Son poids n’y est pas précisé.

Avec qui Simona Halep est-elle en couple ?

Halep s’affiche depuis la fin d’année 2019 avec Toni Iuruc, milliardaire macédonien qui détient plusieurs sociétés en Roumanie. La joueuse étale sa relation sur les réseaux sociaux et l’a évoquée sur la chaîne de télévision publique TVR1 : “Je suis plus détendue et ouverte. J’ai une personne chère à mes côtés. Nous avons une relation normale, je me sens très bien. Mais j’aimerais que cela reste personnel. J’appartiens à la Roumanie quand il s’agit de tennis.” Halep a par ailleurs démenti la rumeur selon laquelle le couple serait déjà fiancé et qu’une date serait fixé pour un prochain mariage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Happy new year everyone ☺️ @uanderfulbyfratelli #greatnight

Une publication partagée par Simona Halep (@simonahalep) le

D’autres relations lui avaient été prêtées par le passé, avec le footballeur roumain Radu Barbu, ancien international Espoirs, ou le tennisman Horia Tecau, vainqueur de deux Grands Chelems et d’un Masters en doubles avec Jean-Julien Rojer, ainsi que de Wimbledon en double mixte avec Bethanie Mattek-Sands.

Qui est le coach de Simona Halep ?

Darren Cahill est redevenu l’entraîneur de Simona Halep à compter de l’automne 2019. Cet ancien Top 25 mondial avait débuté sa mission auprès de la Roumaine en 2016, avec à la clé un titre en Grand Chelem (Roland-Garros 2018) et deux saisons terminées à la place de No.1 mondiale. Le duo s’était séparé fin 2018, pour que Cahill passe davantage de temps avec sa famille en Australie. Halep a engagé en cours de saison 2019 le Roumain Daniel Dobre, disciple de Günther Bosch, ancien coach de Boris Becker. Avant d’annoncer le retour de Cahill. Par le passé, Halep avait été coachée par Ioan Stan, Adrian Marcu (ex-Top 200), Wim Fissette (ancien entraîneur de Kim Clijsters) et Victor Ionita (autre ex-Top 200).

Simona Halep with coach Darren Cahill during 2018 Australian Open

Quand Simona Halep a-t-elle débuté le tennis ?

Halep a commencé le tennis à quatre ans, en suivant son grand frère à une séance d’entraînement. Prise en main par Ioan Stan, elle s’entraînait d’abord deux fois par semaine, avant de passer à un rythme quotidien à six ans. Elle a quitté Constanta pour Bucarest à 16 ans. Chez les juniors, elle a remporté Roland-Garros en 2008, son seul titre du Grand Chelem dans la catégorie. Un titre qui l’a propulsée au rang de No.1 mondiale ITF chez les filles.

Qui est son agent ?

La carrière d’Halep est gérée depuis 2008 par Virginia Ruzici. Victorieuse de Roland-Garros en 1978, elle est la première Roumaine à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem dans l’histoire. Elle avait même réussi cette année-là le doublé en remportant le doubles dames avec Mima Jausovec… sa victime en finale du simple ! Le meilleur classement de Ruzici, 12 titres à son actif en carrière, est une 8e place mondiale en mai 1979.

Qui est Ion Tiriac, le mentor de Simona Halep ?

Membre de l’équipe de Roumanie de hockey sur glace au tournoi olympique de 1964, Tiriac est aussi un ancien joueur professionnel de tennis (no.8 mondial en 1968 après un quart de finale à Roland-Garros) et est maintenant président de la Fédération roumaine de tennis. Tiriac est devenu la troisième personne la plus riche de Roumanie en développant des business à succès. Il s’est rapproché d’Halep en 2014. Tiriac gère aussi les intérêts de Lucas Pouille depuis 2016.

Simona Halep with mentor Ion Tiriac during 2019 US Open

Quand Simona Halep a-t-elle subi une réduction mammaire ?

Halep a expliqué avoir subi une opération de réduction mammaire en 2009. Dans un entretien accordé à Sports Illustrated avant Roland-Garros 2018, elle a cité cet événement comme le plus gros sacrifice fait dans sa vie pour devenir No.1 mondiale. “Quand je l’ai fait, je l’ai fait pour le tennis.” Elle avait soufflé plus tôt que cette intervention avait aidé sa “capacité à réagir rapidement” sur le court.

Quelle est la fortune de Simona Halep ?

Simona Halep a remporté environ 37 millions de dollars (environ 35 millions d’euros) en prize money depuis le début de sa carrière. Elle était 4e du classement Forbes des athlètes les mieux payées du monde entre juin 2018 et juin 2019, avec 10,2 millions de dollars (9,5 millions d’euros), dont 6,2 millions en gains de tournois et 4 millions en sponsoring. Elle est notamment sous contrat avec Nike (un deal de 1,7 million de dollars), Wilson, Mercedes Benz ou Hublot. Halep figure aussi en 2020 dans la liste des “30 Under 30 Europe” de Forbes, qui met en valeur 30 personnalités influentes de 30 ans ou moins, dans la catégorie “Sports et jeux”. Y est évoqué son intérêt pour l’immobilier, avec en particulier son investissement dans un hôtel à Poiana Brasov, l’une des stations de ski les plus populaires de Roumanie.

Quel est son palmarès ?

Simona Halep a remporté 22 titres, dont deux Grands Chelems : Roland-Garros en 2018 et Wimbledon en 2019. Parmi les autres gros tournois remportés, on peut citer Doha, Dubaï, Indian Wells, Madrid, Montréal, et Rome. Elle a perdu 17 finales : trois de Grand Chelem (Roland-Garros 2014 et 2017 et Open d’Australie 2018), ainsi qu’une finale de Masters en 2014.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *