Abonnez-vous à la newsletter

Comme chez elle à Doha, Kvitova affrontera en finale une Muguruza qualifiée sans jouer

Petra Kvitova s’est qualifiée pour sa troisième finale de rang à Doha en s’imposant face à Jessica Pegula, dans le vent qatari (6-4, 6-4). La Tchèque sera opposée, comme en 2018 au même endroit, à Garbiñe Muguruza, qui a “profité” du forfait de Victoria Azarenka, touchée au dos.

Le vent n’a pas altéré le calme de Petra Kvitova. La double vainqueure de Grand Chelem disputera samedi sa troisième finale consécutive à Doha, après avoir mis un terme à l’épopée de Jessica Pegula, issue des qualifications, vendredi en demi-finale (6-4, 6-4).

Kvitova, 10e mondiale qui fêtera ses 31 ans, est revenue de 0-3 et 2-4 dans le deuxième set pour finir par s’imposer. La Tchèque affrontera samedi en finale Garbiñe Muguruza, qui a “profité” du forfait de Victoria Azarenka, touchée au dos. Kvitova avait d’ailleurs battu l’Espagnole en finale à Doha en 2018. Mais son 27e et dernier titre sur le circuit WTA remonte à avril 2019, à Stuttgart.

“J’ai de supers souvenirs sur le court, a expliqué Kvitova après le match, devant les spectateurs admis dans le stade, selon les règles de distanciation sociale liée à la pandémie de Covid-19. Quand je me suis réveillé, tout allait bien. Mais après j’ai vu le sable partout depuis ma fenêtre et je me suis dit, ‘oh oh”. C’était très piégeux, vraiment difficile aujourd’hui. Il fallait simplement mettre la balle dans le court autant que possible. Je suis très content de m’en être sortie.”

Le vent a déstabilisé les serveuses

Le vent a rendu la vie difficile aux deux joueuses tout le long du match et elles étaient chacune sous pression sur leur engagement, avec 10 breaks en tout. La gauchère avait conclu la première manche sur son service, mais elle s’est rapidement retrouvé menée 3-0 dans la seconde par Pegula, 44e mondiale et qui avait réalisé la surprise contre Karolina Pliskova pour se qualifier pour sa première demi-finale dans un tournoi de cette catégorie.

Mais même à 4-2 contre elle, Kvitova a fait parler son expérience, limitant les fautes directes et obligeant Pegula à forcer. Après avoir débreaké, la double vainqueure de Wimbledon a remporté un long rallye pour prendre à nouveau le service de l’Américaine et a bouclé la partie sur son service dans la foulée.

Kvitova a rendu hommage à Pegula, première joueuse issue des qualifications à atteindre le dernier carré à Doha.

“Elle s’améliore depuis l’année dernière. Je l’ai affronté à l’US Open (au deuxième tour, ndlr), c’était déjà un match difficile et depuis elle a eu d’excellents résultats. C’est une joueuse très solide depuis la ligne de fond de court et elle est aussi bonne à la volée.”

Kvitova se souvient de 2018

La Tchèque défiera Muguruza pour le titre, l’Espagnole ayant composté son ticket suite au retrait d’Azarenka.

“Si je me souviens de cette finale, c’était les montagnes russes, a souri Kvitova. J’étais menée 5-0 après 10 minutes, donc je vais essayer de mieux démarrer. Mais si ça se finit de la même façon, je n’en ai rien à faire.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.