Le Big Three ferme la porte, et c’est Djokovic qui monte la garde

Novak Djokovic a remporté l’Open d’Australie dimanche en battant Daniil Medvedev en finale. Le Serbe a maintenu l’hégémonie du Big Three qui a maintenant remporté 15 des 16 derniers tournois du Grand Chelem. La Next Gen a encore du boulot.

partager

« Avec tout le respect du monde, ils (les jeunes) ont encore du travail ». Novak Djokovic avait annoncé la couleur, sur le plateau d’Eurosport, avant la finale de l’Open d’Australie 2021 face à Daniil Medvedev. Puis il a joint les actes aux paroles dimanche sur la Rod Laver Arena en surclassant le Russe de 25 ans (7-5, 6-2, 6-2) pour remporter son 9e Open d’Australie, un record. Ce nouveau titre en Grand Chelem pour un membre du Big Three confirme que Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic ne laissent que des miettes à leurs plus jeunes concurrents. Cela fait cinq saisons que l’un d’eux remporte l’Open d’Australie alors que le vent du changement semblait commencer à souffler.

Depuis le premier sacre de Roger Federer en Grand Chelem (Wimbledon 2003), 70 tournois du Grand Chelem ont été disputés. Parmi eux, 58 ont été remportés par le Suisse, Rafael Nadal et Novak Djokovic (soit 83%). Mieux, sur les 16 derniers tournois du Grand Chelem, un seul a échappé au Big Three : l’US Open 2020 (remporté par Dominic Thiem). Nadal a remporté Roland-Garros à 31 ans en 2017. Federer avait 36 ans et demi à l’Open d’Australie 2018.

Pourtant, la fin de saison 2020, cette fois, laissait entrevoir un possible passage de témoin entre la Next-Gen (joueurs nés en 1996 et après) et les patrons du tennis mondial. Daniil Medvedev avait dominé Djokovic et Nadal lors du Masters de Londres, et Stefanos Tsitsipas avait poussé le numéro un mondial au cinquième set à Roland-Garros… Le Grec, le Russe et Alexander Zverev ont même déjà battu au moins une fois Djokovic, Nadal et Federer sur le circuit ATP. La jeune garde pousse donc de plus en plus, au point que Medvedev, avec son inouïe série de 20 victoires consécutives, était donné comme favori face à Novak Djokovic lors de nombreuses consultations. On a vu le résultat : avec tout le respect que leur voue Djokovic, oui les newcomers ont encore du travail.

Daniil Medvedev & Novak Djokovic, 2021 Australian Open Final

En Grand Chelem, le Big Three fait la loi

Medvedev, Tsitsipas et Zverev, les trois jeunes joueurs qui viennent légitimement à l’esprit quand on parle de passation de pouvoir, sont performants face aux patrons du circuit lors des tournois qui se jouent en deux sets gagnants. Dans les affrontements Next Gen – Big Three sur le circuit ATP (hors Grand Chelem) depuis début 2019, Djokovic, Nadal et Federer ne mènent que 12 victoires à 11 ! Les jeunes font quasi jeu égal.

En Grand Chelem, l’histoire est différente. Toujours depuis début 2019, le Big Three mène 6-2. Et dans cet Open d’Australie 2021, il est une nouvelle fois « en tête » avec deux victoires (Djokovic a battu Zverev et Medvedev) pour seulement une défaite (Nadal s’est incliné face à Tsitsipas).

« Je pense juste que Federer, Nadal et moi parvenons toujours à jouer notre meilleur tennis en Grand Chelem. Nous savons quoi faire, nous savons gagner des matches en cinq sets sur différentes surfaces. Ça rend les choses plus compliquées pour les jeunes. Tsitsipas, Zverev, Medvedev, ils ont tous remporté le Masters de fin d’année, plusieurs Masters 1000 et sont bien classés. Ils ont tous joué en demi-finale et finale de Majeurs. Donc ce n’est qu’une question de temps », a expliqué Novak Djokovic à l’issue de la rencontre. « Temps le plus lointain possible… »

Son entraîneur, Goran Ivanisevic, s’est lui montré plus dur envers les membres de la Next Gen après la victoire de son poulain dimanche. 

« Les jeunes pensent tout savoir, mais ils ne savent rien du tout. Sur le court, ces trois-là sont incroyables. Et ils vont rester les meilleurs parce que les jeunes ont encore beaucoup à apprendre. Encore une fois, ils sont un peu trop persuadés de tout savoir et n’acceptent pas assez de se remettre en cause. »

Ce n’est pas exactement ce que Medvedev avait eu l’air de dire quelques minutes plus tôt, sur la même chaise, mais qu’importe si cela nourrit la flamme dans le camp des vainqueurs.

« Sur le Big Three, a déclaré Medvedev, je n’ai jamais été gêné de dire qu’ils sont meilleurs que tous les autres. C’est une vérité factuelle, démontrée par les chiffres et tout le reste. Cela ne nous empêche pas de chercher à les battre. Quand vous avez quelqu’un en face, vous vous moquez de savoir si c’est le Big Three ou le Big 100. Mais ce sont eux qui gagnent les Grands Chelems. Ils sont très bons. »

Djokovic : « Je ne puise pas ma motivation chez les jeunes »

En finale de l’Open d’Australie face à Daniil Medvedev dimanche, il est certain que Novak Djokovic n’a pas pensé une seule seconde à être performant pour contrer la Next-Gen. Non, le numéro un mondial avait en tête de remporter son 18e titre du Grand Chelem pour se rapprocher des 20 de Roger Federer et Rafael Nadal. Ces trois monstres se motivent entre eux, se poussent à être meilleur chaque jour dans l’optique d’être celui qui finira avec le plus grand nombre de titres. C’est pour cela qu’ils continuent à jouer au tennis à 39, 34 et 33 ans.

La Next-Gen se rapproche ? Oui. Mais il y a toujours un membre du Big Three pour monter la garde, Nadal à l’US Open en 2019 ou Djokovic à Melbourne en 2021.

« Je ne sais pas comment je décrirais le Big Three, a commenté Djokovic… Federer et Nadal m’inspirent, je l’ai déjà dit. Tant qu’ils joueront, je jouerai. La compétition entre nous existe dans tous les domaines. C’est pourquoi nous nous poussons les uns les autres jusqu’aux limites. Je ne puise pas ma motivation chez les jeunes. Je respecte tout le monde. Ils passent des heures sur le terrain pour jouer au meilleur niveau possible. Mais je dirais que Federer, Nadal et moi sommes toujours là, et nous ne voulons pas qu’ils gagnent des Grands Chelems maintenant. »

La compétition entre ces trois-là, la course au « Goat » (Greatest of all time), est loin d’être terminée et les jeunes n’ont pas encore leur place à la table des grands. « Tant qu’ils continueront, je continuerai », a assuré Djokovic dimanche. Tiens, Roger Federer, 39 ans, effectue son retour à la compétition dans deux semaines.

  • partager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités

Des contenus exclusifs (vidéo, analyses, interviews ...), des rencontres avec les champions, des conseils techniques, et toute l'actualité du tennis... Abonnez-vous à tennismajors.com, le site que tous les passionnés de tennis attendaient !