Rublev domine Tsitsipas et se qualifie pour une nouvelle finale d’ATP 500

Andrey Rublev s’est qualifié pour sa quatrième finale de suite en ATP 500 en battant Stefanos Tsitsipas samedi en demi-finale à Rotterdam (6-3, 7-6). Le Russe affrontera Borna Coric ou Marton Fucsovics pour décrocher un huitième titre en carrière.

Andrey Rublev, Rotterdam, 2021

Andrey Rublev s’est aligné sur quatre ATP 500 depuis la reprise du circuit en août dernier. Le Russe a remporté les trois premiers, disputés en 2020, et s’est qualifié samedi pour la finale du quatrième, à Rotterdam. La tête de série N.4 s’est imposé face à Stefanos Tsitsipas (6-3, 7-6) pour décrocher sa 19e victoire de rang dans cette catégorie de tournois. Seuls Roger Federer (29) et Andy Murray (21) ont fait mieux, depuis 2009. Vainqueur de cinq titres la saison passée, Rublev affrontera Borna Coric ou Marton Fucsovics en finale dimanche pour débloquer son compteur en 2021 et ajouter une huitième ligne à son palmarès sur le circuit ATP en carrière.

« Je suis content de ma performance, content d’être en finale, a confié le vainqueur en interview d’après-match sur le court. J’ai remporté des gros matchs. Tout va bien. Je veux juste continuer à travailler, à m’améliorer et on verra ce qui arrivera. »


Bousculé en quart de finale par Jérémy Chardy, qui est l’un des trois joueurs à lui avoir pris un set en maintenant treize matchs joués cette saison, Rublev est parfaitement entré dans son match face à Tsitsipas. Agressif en coup droit (24 de ses 34 coups gagnants) et précis sur ses montées au filet (19 converties sur 22 tentés), le 8e joueur mondial a breaké dès le troisième jeu. Il s’est accroché pour tenir cet avantage, écartant cinq balles de débreak tout au long du premier set. Et c’est finalement lui qui a pris de nouveau l’engagement de son adversaire pour conclure la manche et débuter la deuxième au service.

Rublev et Tsitsipas à égalité dans leurs confrontations

Les serveurs ont tenu leur mise en jeu pendant tout le second set, sans même une balle de break à sauver. Mais Tsitsipas, tête de série N.2 à Rotterdam et assuré de dépasser Federer au classement ATP pour réintégrer le Top 5 lundi, a complètement raté son entame de jeu décisif. Mené 4-0, le Grec n’a jamais pu refaire son retard et s’est incliné 7-2 dans le tie-break. En difficulté avec sa deuxième balle (41% de points gagnés, 3 doubles-fautes), le demi-finaliste de l’Open d’Australie n’a plus disputé de finale sur le circuit ATP depuis Hambourg en septembre dernier, où il avait déjà été battu par Rublev. Les deux hommes en sont désormais à trois victoires chacun dans leurs confrontations directes.

Stefanos Tsitsipas, Rotterdam, 2021

En finale dimanche, Rublev défiera Fucsovics, impressionnant face à Borna Coric en session de soirée (6-4, 6-1). Issu des qualifications, le Hongrois a certes bénéficié d’un tableau qui s’est ouvert avec les éliminations précoces des cadors et n’a pas eu à croiser la moindre tête de série sur son parcours. Mais Fuscovics, 59e mondial, semble monter en puissance au fil des matchs. Il a étouffé le Croate, 26e à l’ATP, en brillant par la qualité de son service et en imposant une pression constante en retour. Opportuniste sur la deuxième balle adverse (13 points gagnés sur 18), Fucsovics a fait preuve de réalisme pour convertir les cinq balles de break obtenues sur l’ensemble de la rencontre. Qualifié pour sa troisième finale sur le circuit principal, la première depuis février 2019, le Hongrois a déjà affronté deux fois Rublev, à chaque fois au meilleur des cinq manches. Pour un bilan d’une victoire partout (succès de Fucsovics en barrage de Coupe Davis en 2017, victoire de Rublev en huitième de finale de Roland-Garros en 2020).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *