Le bombardier Raonic frustre Tsitsipas et fonce en finale

Milos Raonic s’est qualifié pour la finale du Masters 1000 de Cincinnati ce vendredi en battant Stefanos Tsitsipas (7-6, 6-3). C’est sa première finale sur le circuit ATP depuis 2018.

Milos Raonic, of Canada, during Western & Southern Open, August 2020.

Le géant canadien est de retour aux affaires ! En difficulté depuis deux ans à cause de nombreuses blessures, Milos Raonic semble désormais plus tranquille avec son corps, et cela se ressent sur le terrain. Le désormais trentième joueur mondial s’est qualifié ce vendredi pour la finale du Masters 1000 de Cincinnati, sa première finale depuis juin 2018. C’était à Stuttgart. Pour cela, il a dominé Stefanos Tsitsipas en s’appuyant sur un service flamboyant (12 aces) et en profitant de la moindre ouverture laissée par le Grec, frustré (7-6, 6-3). Samedi, il affrontera Novak Djokovic ou Roberto Bautista Agut pour tenter de soulever le trophée.

[bloc_twitter src= »https://twitter.com/CincyTennis/status/1299418888543887360?s=20″]

Dans la première manche, les deux hommes se sont montrés très solides au service, ne concédant aucune balle de break lors des 11 premiers jeux. A 6-5 en faveur de Tsitsipas, le Grec a obtenu une balle de break. Une fois l’échange engagé, il a été un peu fébrile côté coup droit puis a boisé un revers. Il ne le savait pas encore mais ce serait sa seule balle de break de la rencontre… Dans le tie-break, Milos Raonic a très bien servi et a également été impérial à l’échange dans le money time, basculant en tête après un superbe coup droit décroisé gagnant.

Milos Raonic, Cincinnati 2020

Tsitsipas frustré

Dans le deuxième acte, le joueur de 29 ans a réussi le seul break du match pour mener 3-1. Impuissant et en manque de solution face à un Milos Raonic des grands jours (90% de points remportés derrière sa première balle, 28 coups gagnants), Stefanos Tsitsipas n’a pas pu renverser la situation. Frustré de ne pas pouvoir retourner les missiles du Canadien au service, le 6e mondial a semblé résigné avant même la fin de la rencontre. Sur un ultime jeu blanc, Milos Raonic s’est tourné vers son clan, le poing serré, pour savourer sa première finale en Masters 1000 depuis 2016 (Indian Wells). C’est la deuxième fois que la route de Tsitsipas s’interrompt face à Raonic cette année après son troisième tour à l’Open d’Australie.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *