le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Daniil Medvedev : “Dire non à Poutine ? Pour l’instant, je n’ai pas de réponse”

A Indian Wells, le numéro un mondial Daniil Medvedev – sans éluder la question – a évité de prendre partie sur le sujet de l’invasion actuellement menée par son pays, la Russie, en Ukraine. Mais il dit espérer que l’on en n’arrive pas à une exclusion des joueurs russes.

Daniil_Medvedev_Indian Wells_2022 @Ella Ling/Shutterstock

Indian Wells 2022 | Tableau Programme

D’aucuns le regretteront, mais on ne pourra certainement pas y échapper. Le Masters 1 000 d’Indian Wells, premier gros rendez-vous tennistique depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine par les troupes de l’armée russe, aura inévitablement une consonnance politique.

Daniil Medvedev, qui jouera pour sa part son premier tournoi en tant que numéro un mondial, a bien évidemment été questionné sur le sujet à l’occasion de sa conférence de presse donnée en marge du traditionnel Media Day, jeudi. Prudent, le Russe a pesé chacune de ses réponses sans éluder toutefois la moindre question, notamment celle (épineuse) de savoir s’il n’était pas temps que des voix s’élèvent en Russie pour dire non à Vladimir Poutine.

Dans quelques années, on en saura plus sur ce qui s’est vraiment passé et comment tout cela s’est terminé.

Daniil Medvedev

“Aussitôt que l’on parle politique, vous pouvez demandez l’avis de dix personnes, vous aurez dix réponses différentes et il en va de même en Russie en ce moment”, a déclaré le vainqueur de l’US Open 2021. “Moi, d’une manière générale, j’essaie de respecter l’opinion de tout le monde. Tous les pays ont une histoire différente. Dans quelques années, on en saura plus sur ce qui s’est vraiment passé et comment tout cela s’est fini – et encore, il y aura sans doute des choses tenues secrètes. Pour l’instant, je n’ai pas de réponse.”

Tout en répétant sa volonté de voir régner la paix partout dans le monde, Medvedev n’a donc pas souhaité s’engager dans un débat d’idées, encore moins prendre publiquement position contre son président, comme certains aimeraient.

Ainsi, jeudi, après sa victoire au premier tour face à la Belge – d’origine ukrainienne comme elle – Maryna Zanevska, Marta Kostyuk a violemment taclé ses confrères et consœurs russes, beaucoup trop timides voire inexistants selon elle dans leurs messages et leur manifestation de soutien envers le peuple ukrainien.

Ces communiqués me blessent parce qu’ils sont vides de sens.

Marta Kostyuk

“Pour moi, ‘pas de guerre’ peut signifier plusieurs choses”, a ainsi déclaré la 54e joueuse mondiale (citée par l’Equipe). Par exemple, l’Ukraine pourrait mettre fin à la guerre en abandonnant. Mais ça n’a jamais été une option (…) Qu’est-ce que vous voulez ? Que la Russie gagne ? Que la Russie perde ? Donc aujourd’hui, dire ‘Pas de guerre’, pour moi, cela signifie vouloir que l’Ukraine renonce. Parce que Poutine n’arrêtera jamais, tout le monde sait à quel point il est fou. Donc on se bat. Et ces communiqués, ils me blessent parce qu’ils sont vides de sens. »

Marta Kostyuk s’est par ailleurs ouvertement prononcée en faveur d’un bannissement pur et simple des joueurs russes, un choix fait par de nombreux sports – notamment collectifs – mais que Medvedev ne souhaite pas voir étendre au tennis.

“Il y a toujours une possibilité, au regard de ce qui se passe ailleurs”. Mais j’espère que non, a concédé le récent finaliste de l’Open d’Australie, invité par ailleurs à réagir au fait de devoir évoluer sous bannière neutre, comme c’est le cas de tous les joueurs russes et biélorusses.

“C’était déjà pareil aux Jeux Olympiques pour nous”, a fait remarquer le protégé de l’entraîneur français Gilles Cervara. “C’est comme ça, j’espère juste que cette mesure sera temporaire. Le tennis est probablement le sport le plus individualiste au monde, on vit tous dans des pays différents, on travaille avec des gens de nationalités différentes. Moi, je veux juste jouer au tennis, promouvoir mon sport, promouvoir ce que je fais pour mon pays aussi. Je vais faire comme d’habitude : me battre et essayer de gagner le tournoi.”

Daniil Medvedev fera son entrée en lice à Indian Wells face au Tchèque Tomas Machach. Plus encore que d’habitude, le nouveau roi du tennis mondial aura les yeux de la planète entière braqués sur lui.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.