Lendl aurait craint Nadal plus que Djokovic et Federer

Après le 13eme sacre de Rafael Nadal à Roland-Garros, une légende du tennis a fait du Majorquin le joueur le plus difficile à affronter parmi ce dernier, Djokovic et Federer. Un certain Ivan Lendl.

Ivan Lendl, 2019

Au fil du temps, le tennis a eu ses légendes. Si Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal sont les trois plus grands champions de la petite balle jaune depuis maintenant une quinzaine d’années, de grands noms garnissent l’histoire du sport à raquette, tels que Pete Sampras, Björn Borg ou encore Ivan Lendl. Ce dernier, vainqueur de 8 titres du Grand Chelem dans sa carrière, a d’ailleurs intégré le staff d’Andy Murray et d’Alexander Zverev dans la dernière décennie. Mais avec un peu d’imagination, quelles auraient été les performances d’Ivan Lendl face aux cadors du circuit actuel ? S’il admire la puissance écrasante du Big 3 sur le tennis mondial, l’ancien numéro un mondial s’est prêté au jeu de savoir qui de Djokovic, Federer ou Nadal aurait été selon lui, l’adversaire le plus dur à jouer.

Ivan Lendl during 1981 French Open

Un gaucher redoutable

Et l’homme de 60 ans, qui a intégré en 2001 le Hall of Fame du tennis, a sa petite idée.

« Cela aurait Nadal car dans ma jeunesse il était rare de jouer un gaucher, donc j’aurai été logiquement gêné. Dans ma carrière, c’est aussi pour cela qu’à un moment j’ai engagé Tony Roche, je voulais comprendre le jeu du gaucher, ses avantages et ses inconvénients et que cela puisse faire aussi évoluer mon jeu », a-t-il déclaré.

Un duel palpitant sur le papier entre l’aîné, vainqueur de trois éditions de Roland-Garros, et l’Espagnol, recordman de victoires finales aux Internationaux de France avec 13 sacres. Nadal saura apprécier les dires de Lendl, un compliment qui prouve à quel point l’Espagnol est un adversaire intraitable. Le plus grand champion de tous les temps sur terre battue a banalisé l’exceptionnel, à l’instar de ses plus grands rivaux : le Serbe de 33 ans et Suisse de 39 ans. A 34 ans, il n’a surtout pas fini d’impressionner et compte bien détrôner Roger Federer au nombre de titres en Grand Chelem, à l’heure où les deux hommes comptent vingt sacres chacun.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *