le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Un entraînement après son match : Rafael Nadal met les bouchées doubles à Rome

Après avoir battu John Isner mercredi pour son entrée en lice à Rome, Rafael Nadal a effectué une séance d’entraînement supplémentaire pour mieux préparer ses retrouvailles ce jeudi avec Denis Shapovalov, qui avait failli le battre l’an passé.

Rafael_Nadal_Roma_2022 @Inside / Panoramic

Aussitôt après avoir expédié son entrée en lice au Masters 1 000 de Rome face à John Isner, mercredi (6-3, 6-1 en 1h16), Rafael Nadal a sollicité ses entraîneurs Carlos Moya et Francisco Roig pour “booker” un court d’entraînement, où, à peine sorti du court, on l’a vu peaufiner ses gammes pendant de longues minutes supplémentaires.

N’y voyez aucun manque de respect à l’égard de sa victime du jour : ce n’est pas qu’il a jugé la résistance adverse trop faible, ni qu’il était spécialement insatisfait de sa propre prestation. C’est juste qu’il est coutumier du fait et surtout qu’il il a besoin de mettre les bouchées doubles pour rattraper le temps perdu par sa blessure, et arriver à Roland-Garros dans un état de forme optimal, ou du moins suffisant pour lui permettre de soulever une 14è Coupe des Mousquetaires.

“Je l’ai dit ouvertement en arrivant ici : je suis un peu pressé, j’ai besoin de retrouver certaines choses qui me manquent encore et ce le plus rapidement possible, a expliqué l’Espagnol, stoppé net dans son début de saison 2022 idéal par une cote fêlée en demi-finale à Indian Wells, blessure qui lui a coûté la défaite en finale le lendemain et surtout une absence du circuit pendant un mois et demi.

Contraint d’attaquer sa saison sur terre battue plus tardivement que d’habitude, Nadal a “zappé” Monte Carlo et Barcelone pour reprendre la semaine dernière à Madrid (où il a été stoppé en quarts par son compatriote Carlos Alcaraz), alors qu’il venait à peine de reprendre l’entraînement. Pas raisonnable ? Peut-être. Mais il n’avait pas vraiment le choix non plus s’il voulait avoir le temps de jeu en compétition nécessaire afin d’être fin prêt le 22 mai prochain, date du coup d’envoi de Roland-Garros.

Je ne peux pas perdre de vue le moyen et le long terme

Rafael Nadal

“La seule manière de me donner une chance de revenir rapidement au niveau souhaité, c’est de travailler. Le match contre Isner n’a pas été éprouvant sur le plan physique, donc j’ai estimé que ça pouvait m’aider de faire un peu de rab’, a-t-il rajouté. Bien sûr, mon match de demain (jeudi) est la priorité. Mais en même temps, je ne peux pas perdre de vue le moyen et le long terme…”

Son prochain match, justement, ce sera face à Denis Shapovalov, qu’il avait eu toutes les peines du monde à battre l’an dernier au même endroit et au même stade de la compétition (4-6, 6-3, 7-6). Et c’est un euphémisme : le Majorquin avait été mené un set, un break, sauvé deux balles de match en fin de troisième set avant de s’en sortir “miraculeusement” et de remporter le tournoi.

Revanche prévue ce jeudi donc, en début de soirée (pas avant 19h). L’histoire ne dit si, en cas de succès, Rafael Nadal remettra le couvert à l’entraînement.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.