Raonic, lassé par les bulles, songe à moins jouer en 2021

Milos Raonic ne sait pas encore quel sera son calendrier en 2021. Le Canadien a confié que les conditions que les joueurs doivent respecter pour disputer un tournoi, notamment rester confiné à l’hôtel, sont difficiles à supporter pour lui.

Milos Raonic, Rolex Paris Masters 2020

Milos Raonic s’est incliné ce samedi en demi-finale du Rolex Paris Masters face à Daniil Medvedev. Le Canadien a ainsi bouclé sa saison 2020. Après avoir disputé 6 tournois depuis la reprise du circuit ATP en août dernier, pour un bilan de 16 victoires et 6 défaites, le 17e joueur mondial a besoin de se poser pour réfléchir sur une saison 2021 qui s’annonce déjà compliquéen avec la crise sanitaire internationale.

« Je jouerai certainement moins parce qu’il y aura peut-être encore beaucoup de tournois qui seront reportés en début d’année. Je ne sais pas si nécessairement je vais disputer autant de tournois, surtout si je n’ai pas à m’inquiéter du classement parce que les points seront encore gelés. Tout dépend des règles et des classements après Indian Wells, parce que c’est une semaine oui, une semaine non », a expliqué Raonic en conférence de presse.

Le Canadien attend donc plus de clarté dans le discours de l’ATP au sujet du classement et des points. En juillet dernier, l’instance avait déclaré que le classement d’un joueur serait composé de ses 18 meilleurs résultats entre mars 2019 et décembre 2020. Une décision qui pourrait évoluer en fonction de la crise sanitaire.

Raonic QF Paris 2020

« Rester à l’hôtel, ce n’est pas positif pour moi »

Mais pour Raonic, ce n’est pas qu’un question de classement et de points. Les conditions d’organisation d’un tournoi sont très stricts, avec des joueurs qui doivent rester à l’hôtel la plupart du temps et ne sont autorisés à sortir que pour s’entraîner et disputer des matchs.

« Le fait de ne pas quitter la chambre d’hôtel et toute cette bulle que nous connaissons depuis plusieurs semaines, ce n’est pas psychologiquement positif pour moi. J’ai soif de liberté et je sais que c’est ce qu’il convient de faire aujourd’hui, mais dans ces conditions, pendant une longue période, c’est quelque chose dont je ne me réjouirai certainement pas. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *