Bublik – Popyrin, une finale pour couronner un vainqueur inédit sur le circuit ATP

Alexei Popyrin s’est qualifié ce samedi pour la finale du tournoi de Singapour. L’Australien a battu l’ancien N.3 mondial Marin Clic en deux sets serrés (7-6(5), 7-6(2)). Il affrontera Alexander Bublik, tombeur de Radu Albot (2-6, 6-3, 6-4).

Alexei Popyrin, Australian Open, 2021

Marin Cilic ne disputera pas de 33eme finale en carrière. Le Croate, tête de série N.3 à Singapour, a été dominé par l’Australien Alexei Popyrin samedi (7-6, 7-6). Les deux hommes n’ont pas réussi à se détacher au score et la différence s’est faite au tie-break dans chaque manche. Dans la première des deux, l’ancien N.3 mondial a pourtant breaké en premier et s’est procuré deux balles de set à 6-5. Il ne les a pas converties et a été renversé au jeu décisif, dans lequel il a perdu trois fois son service. Même scénario dans le deuxième set. En lâchant son service à deux reprises en début de tie-break, Marin Cilic a été mené 5-0 dans celui-ci et n’a rien pu faire pour empêcher le 144eme mondial de l’emporter. Popyrin va jouer sa toute première finale sur le circuit ATP. Pour que ce dimanche 28 février soit le plus beau jour de sa jeune carrière, le joueur de 21 ans devra dominer Alexander Bublik (n°4).

Quatrième finale pour Bublik

Le Kazakh a également dû batailler en demi-finale pour avoir le dernier mot sur son adversaire, en l’occurrence Radu Albot (2-6, 6-3, 6-4). La tête de série N.4 a perdu la première manche, mais n’a jamais baissé les bras. Grâce à un break d’entrée de deuxième et de troisième sets, Bublik est parvenu à renverser le Moldave au terme d’un match d’une heure et demie. Un scénario identique à leur première confrontation en 2016 au Challenger de Moscou, où Bublik avait arraché la victoire après avoir perdu le premier set. A l’instar de Popyrin, il tentera de remporter son premier titre sur le circuit professionnel. Le 46eme mondial a eu trois occasions de le faire dans le passé, en vain. Il s’agit de sa deuxième finale de l’année, après celle à Antalya début janvier. Mené 2-0, il avait alors abandonné après seulement huit minutes de jeu dans le premier set face à un autre Australien, Alex De Minaur.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *