Wawrinka touché par la Covid-19 en décembre : « J’ai perdu tout le travail que j’avais fait pendant l’intersaison »

Touché par le coronavirus en décembre, Stan Wawrinka (35 ans, 18eme mondial) est revenu sur cette expérience auprès du média australien AFR. Désormais guéri, il est ravi d’être en Australie.

Stan Wawrinka, Paris, 2020

Lundi prochain, Stan Wawrinka débutera sa saison à l’occasion du Murray River Open, qui servira de préparation à l’Open d’Australie. Le Suisse de 35 ans va disputer la seizième campagne australienne de sa carrière et se dit plus que jamais ravi d’être là, d’autant qu’il revient de loin. Il a en effet été touché par le coronavirus en décembre et a beaucoup souffert, comme il l’a confié au média australien AFR. « J’essaie de me remettre en forme. J’ai contracté le virus en décembre et pour cela j’ai dû passer plus de dix jours à la maison, j’ai perdu tout le travail que j’avais fait pendant l’intersaison. Au cours des cinq premiers jours, j’étais vraiment malade, mais les symptômes persistent et vous vous sentez fatigué tous les jours. Pendant quelques semaines, la situation reste comme ça et vous vous demandez pourquoi. Ce n’était pas une bonne expérience, j’ai eu une mauvaise expérience à la maison. Maintenant, je réalise enfin que je me sens mieux, mais le virus peut vous faire très mal et il est important d’être prudent. »

Lire aussi : Wawrinka : “J’ai vraiment envie, une dernière fois, de repousser mes limites”
Lire aussi : En images : Les joueuses et joueurs testés positifs au coronavirus

Stan Wawrinka, Saint-Petersbourg 2020

Wawrinka : “Nous venons ici en tant qu’invités, nous devons nous adapter”

Désormais guéri, le 18eme joueur mondial est heureux que l’Australie ait tout mis en œuvre pour pouvoir organiser le premier tournoi du Grand Chelem de la saison, même s’il a fallu respecter une quarantaine de deux semaines. « L’État de Victoria se porte bien parce qu’il a connu cinq ou six mois de confinement absolu, alors quand nous, joueurs, nous venons ici en tant qu’invités, nous devons nous adapter. J’avais une belle chambre, j’ai eu l’occasion de m’entraîner tous les jours en sortant pendant cinq heures, la préparation s’est bien déroulée et pour tout cela je remercie l’organisation. L’engagement qu’ils ont mis pour amener autant de monde ici est énorme. » Alors qu’il fêtera ses 36 ans en mars, le triple vainqueur en Grand Chelem, Wawrinka sait qu’il est proche de la fin de sa carrière, et entend bien profiter de ses derniers instants de tennisman professionnel. « J’ai hâte de ressentir à nouveau ce sentiment de stress et d’émotion. C’est pourquoi je suis ici et j’en suis très content. Chaque année, je vieillis de plus en plus, donc je dois commencer à mettre le moteur en action, je dois jouer des matchs pour gagner en confiance. (…) J’espère revenir ici, mais à mon âge et à ce stade de ma carrière, il est vraiment difficile de savoir ce qui va se passer dans un an ou deux, donc je vais essayer de pousser le plus possible en 2021. » Et pourquoi pas de retrouver le Top 10 ?

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *