Bercy : Marca annonce la présence de Nadal

Alors que le Majorquin a fait savoir aux organisateurs du tournoi de Vienne qu’il ne viendrait pas, Marca assure ce mardi que Rafael Nadal disputera en revanche Bercy.

Le roi de Roland-Garros honorera-t-il finalement l’AccorArena de sa présence ? Le directeur du tournoi de Vienne ayant annoncé lundi que le désormais vainqueur à treize reprises Porte d’Auteuil ne ferait pas le déplacement en Autriche à la fin du mois en dépit du forcing de l’organisation, il semblait acté avant l’heure que Rafael Nadal ne disputerait pas davantage le tournoi de Bercy, une semaine plus tard (du 2 au 8 novembre). Ce mardi, le quotidien espagnol Marca assure pourtant sur son site que le numéro 2 mondial sera présent à Paris. Après avoir mûri sa réflexion, le Majorquin, apparemment tiraillé entre arrêter sa saison dès maintenant pour déjà préparer la prochaine ou, au contraire, la prolonger en disputant Bercy et le Masters de Londres dans la foulée, aurait opté pour la seconde solution. Pour le plus grand plaisir du Masters 1000 parisien Guy Forget (également directeur de Roland-Garros), Nadal, comme il l’avait fait l’année dernière (forfait avant sa demi-finale contre Shapovalov à Paris, élimination dès la phase de poules à Londres), devrait donc de nouveau doubler Bercy et le Masters.

Avec en tête de se rapprocher de Djokovic et de remporter son 1 000eme succès ?

Un choix qui peut sembler surprenant d’autant que le rendez-vous parisien de fin d’année sur dur en salle est loin de faire partie des tournois préférés du champion espagnol (s’il participe bien de nouveau cette année, il ne s’agira que de sa septième participation à l’épreuve, qu’il n’a jamais remportée). Au-delà de ses affinités avec Bercy, le contexte sanitaire avec un tournoi qui se disputera probablement à huis clos et avec une bulle situé à deux pas de l’AccorArena semblait surtout à même de refroidir un Nadal très attaché au protocole mis en place pour protéger au maximum la santé des joueurs et qui compte presque ses déplacements depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Marca, qui rappelle que le meilleur joueur de tous les temps sur terre battue pourrait décrocher à Paris sa millième victoire sur le circuit, affirme que le protégé de Carlos Moya sera bien là, ne serait-ce que pour pouvoir se rapprocher du trône toujours occupé actuellement par Novak Djokovic (il empocherait 640 points en cas de premier titre). Car, à en croire la presse serbe, le numéro 1 mondial, lui, fera l’impasse sur Bercy.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *