Ça ne bougera plus : Djokovic n°1 (record égalé) et Schwartzman au Masters !

Les noms des huit participants aux Nitto ATP Finals sont désormais connus. Outre les habitués Djokovic, Nadal ou encore Tsitsipas, deux nouveaux venus seront à l’honneur. Quant au numéro un mondial, il vient d’égaler un record de Pete Sampras.

Novak Djokovic, Diego Schwartzman, sept. 2020

Il a fallu attendre les quarts de finale de Bercy mais ça y est, les jeux sont faits. Seul joueur pouvant encore espérer bousculer la hiérarchie sur la route de Londres, Pablo Carreño Busta a figé dans le marbre les huit participants au Masters londonien de fin de saison en perdant face à Rafael Nadal. Cette défaite de l’Espagnol a eu effet immédiat d’envoyer Andrey Rublev et Diego Schwartzman à l’O2 Arena, pour leur première participation aux Nitto ATP Finals.

Outre ces deux nouvelles têtes, le tableau final sera composé des joueurs suivants : Novak Djokovic, Rafael Nadal, Dominic Thiem, Stefanos Tsitsipas, Daniil Medvedev et Alexander Zverev. Trois anciens vainqueurs se glissent parmi cette liste. Le numéro un mondial possède déjà cinq trophées du Masters à son palmarès (2008, 2012, 2013, 2014, 2015), tandis que le Grec Tsitsipas (2019) et l’Allemand Zverev (2018) ont gagné les deux dernières éditions.

La concurrence risque d’être farouche entre les anciens vainqueurs, un Nadal qui court toujours après le dernier trophée majeur manquant à sa collection (avec Bercy) et les hommes en forme tels que Rublev et Schwartzman qui finissent une saison référence dans leur carrière.

Djokovic égale le record de Sampras

De son côté, sans jouer, Novak Djokovic a rejoint Pete Sampras au sommet des numéros uns calendaires avec une sixième saison terminée au top du classement planétaire. L’Américain avait, lui, créé cet exploit six années consécutives entre 1993 et 1998.

C’est l’absence de Rafael Nadal à Sofia qui a permis à l’ATP de rendre officielle, ce vendredi, la place définitive de numéro un mondial pour le Serbe en fin de saison. Après 2011, 2012, 2014, 2015 et 2018, « Nole » s’offre la très atypique saison 2020, tronquée par la pandémie de Covid-19 et lors de laquelle il n’a perdu que trois matchs (dont un sur disqualification) pour 39 victoires.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *