le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Carlos Moya : « Le Grand Chelem est un objectif réaliste pour Nadal »

Dans une interview accordée à Eurosport Espagne, Carlos Moya, l’entraîneur de Rafael Nadal, a déclaré que ce dernier pouvait être en mesure de viser le Grand Chelem, maintenant que son pied semble répondre favorablement à son nouveau traitement.

Rafael Nadal & Carlos Moya at Rome in 2020 Rafael Nadal & Carlos Moya at Rome in 2020 © AI / Reuters / Panoramic

Rafael Nadal pourrait-il réussir là où Novak Djokovic a échoué (de justesse) l’an dernier, à savoir remporter les quatre tournois du Grand Chelem la même année, exploit qui n’a plus été fait chez les hommes depuis Rod Laver en 1969 ? On en est encore loin, bien sûr. Mais l’idée n’est plus si insensée si l’on en croit les propos de son entraîneur Carlos Moya, qui a accordé cette semaine une interview à nos confrères d’Eurosport Espagne après avoir été, comme tout le monde, rassuré par l’évolution de la blessure au pied de son poulain.

« Le Grand Chelem est un objectif réaliste, en tout cas c’est la première fois de sa carrière qu’il est en mesure d’y parvenir (à ce stade de la saison, Ndlr), a déclaré l’ancien numéro un mondial majorquin. Il faut y aller petit à petit. Pour le moment, ce n’est pas quelque chose dont on parle ni qui nous empêche de dormir. Ce n’est pas non plus l’objectif prioritaire, mais Rafa n’y renoncera pas… »

Un discours qui tranche un peu avec les déclarations beaucoup plus détachées du joueur à ce sujet après son titre à Roland-Garros, qui lui a permis pour la première fois de remporter les deux premières levées majeures de la saison. Quelque part, ces propos « officialisent », sinon la guérison, du moins l’optimisme retrouvé de Rafael Nadal, meurtri par sa blessure au pied pendant Roland-Garros – qu’il avait joué grâce à des injections de produits anesthésiants – mais qui répond semble-t-il très favorablement à son nouveau traitement par radiofréquence subi depuis.

On en veut pour preuve, également, les premiers pas très réussis de l’Espagnol ce mercredi lors de l’exhibition de Hurlingham, qu’il a préféré disputer cette semaine en lieu et place du tournoi ATP organisé chez lui à Majorque, et où il a dominé Stan Wawrinka en affichant un niveau de jeu déjà très élevé.

Ma confiance en Rafa pour Wimbledon est très élevée

Carlos Moya

« A Wimbledon, il peut toujours y avoir plus de surprises qu’ailleurs, on peut tomber dès les premiers tours sur des adversaires redoutables, notamment les joueurs dotés d’une grosse frappe, a prudemment rappelé Moya. Maintenant, Rafa a un jeu qui s’adapte parfaitement à l’herbe. Cette exhibition de Hurlingham est importante et en attendant, ma confiance en lui pour ce Wimbledon est très élevée. »  

A plus long terme, Carlos Moya s’est également dit optimiste sur la manière dont Rafael Nadal gèrera sa future paternité, son épouse étant dans l’attente d’un heureux événement. « Je ne pense pas que cela l’éloignera du circuit, au contraire ce sera une motivation supplémentaire car il est très « famille » et adore les enfants, même si ce sera dur au début de voyager sans le bébé », estime le vainqueur de Roland-Garros 1998, qui ne sera pas présent à Wimbledon.

Bref, les rumeurs d’une possible retraite évoquée pendant Roland-Garros paraissent désormais bien loin…

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.