Carreño Busta, plus endurant que Shapovalov, accède aux demi-finales

L’Espagnol Pablo Carreño Busta s’est qualifié pour sa deuxième demi-finale en Grand Chelem en dominant Denis Shapovalov en 4h08 (3-6, 7-6, 7-6, 0-6, 6-3). Il affrontera Alexander Zverev en demi-finale.

Pablo Carreño Busta, US Open, September 2020
  • US OPEN 2020, quart de finale, simple hommes
  • Carreño Busta bat Shapovalov 3-6, 7-6, 7-6, 0-6, 6-

 

  • L’info principale : Pablo Carreño Busta s’est qualifié pour les demi-finales au terme d’un combat de 4h08
  • À savoir aussi : Après l’US Open 2017, l’Espagnol atteint le dernier carré pour la deuxième fois en Grand Chelem
  • Pourquoi lire cet article : Parce que vous y découvrirez que le natif de Gijon a tout pour espérer une première finale en Majeur

Pablo Carreño Busta en a bavé mais ça valait le coup. Grâce à un succès obtenu au bout de la nuit, l’Espagnol retrouve les demi-finales de l’US Open qu’il avait déjà atteintes en 2017. Dans cette même édition, il s’était déjà débarrassé de son adversaire du soir, mais plus facilement en trois manches (7-6 7-6 7-6). Alexander Zverev, tombeur de Borna Coric quelques heures plus tôt, l’attend en finale, pour aller décrocher l’un des meilleurs résultats de sa carrière.

Et pourtant Shapovalov était bien parti

Vainqueur du premier set en breakant deux fois son adversaire, le Canadien avait pris le meilleur départ dans cette rencontre. Il faisait le jeu, concluant ses points par des coups gagnants ou des fautes directes. Mais grâce à quelques passings bien sentis et moins de fautes directes (42 contre 76 à la fin de la rencontre), l’Espagnol a égalisé au tie-break dans la deuxième manche. Il a récidivé dans le troisième acte, toujours au tie-break, pour prendre la tête.

Denis Shapovalov, qui avait atteint les quarts de finale pour la première fois de sa carrière, n’avait pas abdiqué. La quatrième manche est à sens unique, remporté 6-0 par le principal intéressé, qui a notamment servi 8 aces (26 au total à la fin de la rencontre). Pas de quoi faire peur à l’Espagnol qui a finalement eu le dernier mot au cinquième set qu’il remporte 6-3 après un break à 3-2.

Alexander Zverev pour une place en finale

S’il est venu à bout de Borna Coric en quatre sets, la prestation indigeste du joueur allemand (12 double-fautes, 46 fautes directes) a de quoi faire espérer le natif de Gijon. D’autant qu’il aura deux jours pour récupérer physiquement de son combat de la nuit. En 2017, il s’était incliné face à Kevin Anderson (4-6 7-5 6-3 6-4). Avec l’expérience en plus et le niveau de jeu affiché depuis le début de la quinzaine, le joueur de 29 ans tient sûrement la chance de sa vie.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *